BFMTV

Macron, meilleur président que Fillon pour 55% des Français

Emmanuel Macron lors de son déplacement sur une base de loisirs à Moisson, dans les Yvelines.

Emmanuel Macron lors de son déplacement sur une base de loisirs à Moisson, dans les Yvelines. - Capture BFMTV

Ce vendredi, un sondage Odoxa pour France Info révèle que 55% des Français estiment qu'Emmanuel Macron ferait un meilleur chef de l'État que François Fillon.

Arrivé largement en tête de la primaire de la droite et du centre, François Fillon perd du terrain face à Emmanuel Macron.

A en croire un sondage Odoxa, réalisé pour France Info, ses mesures phares suscitent une large opposition. Aussi, 55% des personnes interrogées estiment qu'Emmanuel Macron ferait un meilleur président que lui.

Une déconvenue moins d'un mois après sa désignation comme candidat LR à la présidentielle qui s'explique, en partie, par ses propositions. Huit Français sur dix (78%) lui conseillent d'ailleurs de faire des concessions sur ces réformes qui suscitent beaucoup de craintes. 

Un quart des sympathisants de droite déçus par Fillon

De plus, la déception se fait déjà sentir. La moitié des sondés se disent déçus par le vainqueur de la primaire de la droite. Une déception qui se retrouve jusque dans son camp, puisqu'elle touche un quart des sympathisants de droite. 

A ce jour, ils sont pour autant les seuls à estimer que François Fillon ferait un meilleur président que l'ancien ministre de l'Economie (73% contre 26%).

Emmanuel Macron, personnalité politique de l'année

A gauche, en revanche, seuls 19% (contre 76%) estiment que le candidat LR ferait un meilleur président que son adversaire. Quant aux électeurs sympathisants du Front national, Emmanuel Macron se détache, là aussi, pour atteindre 56%. 

Emmanuel Macron poursuit sa dynamique dans les sondages. Selon un sondage Elabe-L'Opinion pour BFMTV publié mercredi, il occupe la tête du palmarès des personnalités politiques de l'année parmi 28 sélectionnées, avec 48% d'opinions favorables, devant François Fillon (44%), Manuel Valls (24%) et Marine Le Pen (24%).

E. H.