BFMTV
Les Républicains

Sarkozy sur les régionales: "Ce n'est pas passe moi la salade, je t'envoie la rhubarbe"

La petite phrase politique qui marquera ce premier tour des élections régionales est signée Nicolas Sarkozy. Le président des Républicains voulait juste évoquer la stratégie à adopter en vue du second tour.

Nicolas Sarkozy était l'invité du 20 heures de France 2 lundi soir. Et le président des Républicains était visiblement inspiré pour commenter la situation politique, au lendemain des résultats du premier tour des élections régionales.

Alors que le Parti socialiste appelle certains de ses candidats à se retirer pour faire barrage au front national, Nicolas Sarkozy a voulu exprimer son opposition à tout désistement dans son camp. 

Il a utilisé - peut-être dans un souci de pédagogie - une métaphore qui a immédiatement été reprise (et moquée), sur les réseaux sociaux:

"C'est pas 'passe moi la salade, je t'envoie la rhubarbe'!", a tenté d'expliquer Nicolas Sarkozy.

Il semblerait que Nicolas Sarkozy voulait utiliser une expression peu connue : "Passez-moi la rhubarbe, je vous passerai le séné". La formule, bien connue de Georges Brassens, évoque une plante médicinale, et est utilisée pour parler de deux personnes qui font des concessions, "qui ont l’une pour l’autre des complaisances intéressées", précise Wiktionary.

"Il n'y a pas d'accord entre nous", le parti Les Républicains et les socialistes, a en effet ajouté Nicolas Sarkozy. "Il n'y aura pas de combines", pas de "combinazione", a-t-il insisté, répétant qu'il ne voulait "pas d'arrangements dans le dos des électeurs".

Lors de ses déclarations dimanche soir, il avait déjà exprimé sa position contre toute fusion avec la gauche ou retrait de liste au second tour. Une ligne validée par le bureau politique de son parti lundi matin.

A. D.