BFMTV

Sarkozy en examen: l'incompréhension de NKM

Nathalie Kosciusko-Morizet

Nathalie Kosciusko-Morizet - -

L'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy a du mal à imaginer l'ancien président se livrer à un abus de faiblesse.

Dans un communiqué, Nathalie Kosciusko-Morizet fait part vendredi, de son "incompréhension" après la mise en examen hier, de Nicolas Sarkozy.

"Il ne m'appartient pas de commenter l'opportunité d'une telle décision. Mais qu'il me soit au moins permis de livrer ici ma vérité sur Nicolas Sarkozy, pour avoir été son ministre et sa porte-parole pendant la campagne présidentielle: rien ne me paraît plus difficile à croire qu'imaginer Nicolas Sarkozy se livrer à un abus de faiblesse sur une vieille dame", déclare-t-elle.

La présomption d'innocence "doit être respectée"

La candidate à la mairie de Paris poursuit: "la mise en examen de Nicolas Sarkozy ne doit pas remettre en cause la présomption d'innocence, qui s'applique à son égard comme à celui de tout autre Français".

Elle souhaite pour terminer que la présomption d'innonce "soit respectée jusqu'au bout de cette procédure, comme elle le serait pour tout autre justiciable".

A LIRE AUSSI:

>> Sarkozy: cette mise en examen qui contrarie son retour en politique