BFMTV

Primaire UMP à Paris: qui a (encore) ses chances?

Nathalie Kosciusko-Morizet, Pierre-Yves Bournazel, Franck Margain, Jean-François Legaret

Nathalie Kosciusko-Morizet, Pierre-Yves Bournazel, Franck Margain, Jean-François Legaret - -

C'est lundi soir que devraient être dévoilés les résultats du premier tour de la primaire UMP pour la mairie de Paris, avec, à l'issue d'un scrutin au déroulement chaotique, un réel suspens quant aux chances de l'emporter au premier tour de la favorite Nathalie Kosciusko-Morizet.

Divisée, orpheline de Nicolas Sarkozy, taclée par le FN, l'opposition de droite française a lancé vendredi dernier, la première primaire de son histoire, mais le scrutin pour choisir un candidat à la mairie de Paris en 2014 a d'emblée été entaché de soupçons d'irrégularités. Les résultats devraient être dévoilés ce lundi soir. Quelles sont les chances pour chacun des quatre candidats de remporter la mise? Les paris sont lancés.

> Nathalie Kosciusko-Morizet (40 ans)

-
- © -

Son CV - Ancienne ministre et députée de l'Essonne.

Ses soutiens 126 responsables de l'UMP ont appelé à voter NKM "seule capable", selon eux, de faire battre la gauche et gagner Paris". Elle a obtenu aussi le soutien de François Fillon, d'Alain Juppé et de Bernadette Chirac.

Ses chances de gagner - Selon une enquête BVA réalisée mi-mai pour Le Parisien, 82% des sympathisants UMP parisiens, 78% des sympathisants de droite et 68% de l'ensemble des Parisiens, considèrent que la députée de l'Essonne serait la meilleure candidate pour représenter l'UMP aux prochaines municipales à Paris. Mais les sympathisants UMP parisiens interrogés peuvent avoir des préférences différentes de celle des seuls militants suffisamment motivés pour aller voter...

L’avis du politologue - Selon le politologue Thomas Guénolé, "plus au centre de l’échiquier politique, NKM a le meilleur profil pour gagner". Le fait qu’elle ne soit pas élue de Paris (elle est élue de l’Essonne) ne jouera pas contre elle, estime-t-il. "Elle sera toutefois affaiblie si un second tour - impensable dans un premier temps - devait avoir lieu".

Son avis sur la triche - Vendredi soir, Nathalie Kosciusko-Morizet a demandé la "réunion urgente du conseil supérieur de la primaire". Dans un communiqué, elle a déploré "les tentatives répétées d'intimidation des électeurs et les déclarations intempestives de certains candidats qui ne respectent pas les règles".

> Jean-François Legaret (60 ans)

-
- © -

Son CV - Maire du Ier arrondissement de Paris.

Ses soutiens – Les militants anti-mariage homo le soutiennent. Il est également le favori de l'hebdomadaire d'extrême droite Minute qui appelait "mi-mai" à se "payer" NKM "pour trois euros". Selon l’hebdo, Jean-François Legaret "a fait une campagne résolument à droite et a pris part à toutes les manifestations contre le mariage homosexuel.

Ses chances de gagner - Parmi les sympathisants UMP, Jean-François Legaret arrive second avec seulement 8% des intentions de vote, selon BVA. Reste que le maire du Ier arrondissement a le soutien des militants contre le mariage homo, qui très mobilisés, pourraient jouer les arbitres dans cette primaire où peu de militants feront l’effort de voter.

L’avis du politologue - "Il n’existait pas il y a six mois. Il n’est connu que dans le microcosme politique parisien. Même les grands médias ne le connaissaient pas jusqu’à présent", assène Thomas Guénolé qui estime que si "un candidat de la droite morale" devait remporter cette primaire, il torpillerait les chances de l’UMP de gagner contre la candidate socialiste Anne Hidalgo.

Son avis sur la triche - Jean-François Legaret a annoncé jeudi son intention de porter plainte contre X après la diffusion d'un message "mensonger" affirmant qu'il a soutenu le mariage homosexuel. Sur la régularité du scrutin électronique, il a écrit sur Twitter: "Je reçois de très nombreux témoignages de piratages du fichier des inscriptions".

> Pierre-Yves Bournazel (35 ans)

-
- © -

Son CV - Conseiller de Paris XVIIIe arrondissement.

Ses soutiens - Trois responsables du premier courant de l’UMP, la Droite forte (Geoffroy Didier, le sénateur de Paris, Pierre Charon et le maire adjoint du 17e, Geoffroy Boulard) ont apporté leur soutien à sa candidature. Il est l’un des deux candidats que Guillaume Peltier appelle à soutenir.

Ses chances de gagner - 6% selon les sondages testant l'ensemble des sympathisants UMP. Beaucoup plus selon lui qui estime être "le plus applaudi" après les débats où les quatre candidats se sont affrontés.

L’avis du politologue - "Il est mieux inséré dans l'appareil politique et médiatique que les deux autres petits candidats", estime Thomas Guénolé, avant de nuancer: "mais, qui peut citer une de ses prises de position marquante?".

Son avis sur la triche - Pierre-Yves Bournazel a demandé vendredi la suspension du scrutin, invoquant un "système incontestablement défaillant". "Des centaines de Parisiens viennent de le constater en quelques heures, soit parce qu'ils n'ont pu s'inscrire pour voter, soit (...) parce qu'il a été possible d'inscrire plusieurs électeurs sans leur consentement", a-t-il déploré devant les caméras...

> Franck Margain (51 ans)

-
- © -

Son CV - Conseiller régional et vice-président du Parti chrétien-démocrate (PCD, associé à l'UMP).

Ses soutiens – Proche de Christine Boutin, il est soutenu par une partie des partisans de "la Manif pour tous".

Ses chances de gagner - Selon le sondage BVA pour Le Parisien, il arrive bon dernier avec 2% des intentions de vote des sympathisants UMP à Paris. Le vote des anti-mariage homo changera-t-il la donne?

L’avis du politologue - "Il n'est identifiable uniquement par son implication dans la manif pour tous aux côtés de Christine Boutin. On ne peut pas fabriquer un profil politique qui n'existe pas", juge Thomas Guénolé.

Sur la triche - Il s'est pour le moment montré très silencieux sur la question.


A LIRE AUSSI:

>> Primaire UMP: qui a (encore) ses chances?

>> Primaire UMP: Bournazel réclame la "suspension" du scrutin

>> Primaire UMP: bugs en série sur le scrutin

>> Notre dossier sur la primaire UMP à Paris

Hélène Favier