BFMTV

Primaire à droite: pourquoi Fillon s'est dit "blessé par les photographes"?

be3/7621d8333d817a395ce5b6dbcd64e

be3/7621d8333d817a395ce5b6dbcd64e - BFMTV

"Ce n'est pas Alain Juppé qui m'a blessé, ce sont les photographes il y a quelques instants." C'est par ces mots que François Fillon a conclu son premier discours de candidat victorieux de la primaire, dimanche depuis la Haute autorité, à Paris.

Il fallait être sur place pour comprendre cette allusion. Car il ne s'agissait pas d'une nouvelle critique du candidat à l'encontre des médias comme François Fillon a pu en porter lors des différents débats.

Lors de son arrivée à la Haute autorité, François Fillon a effectivement dû se frayer un chemin à travers une horde de journalistes, appelée "la meute" dans le métier. L'homme en a reçu un coup de griffe, en l'occurrence un coup d'appareil photo, occasionnant une légère égratignure au nez.

Pierjean Poirot