BFMTV

Pour renommer sa région, Xavier Bertrand (LR) se fie aux lycéens

Les lycéens de Nord-Pas-de-Calais/Picardie seront consultés en février sur le nouveau nom de la région, que l'assemblée doit adopter à la majorité des 3/5es, a annoncé lundi Gérald Darmanin, vice-président (Les Républicains) aux transports et à la communication

Les lycéens de Nord-Pas-de-Calais/Picardie seront consultés en février sur le nouveau nom de la région, que l'assemblée doit adopter à la majorité des 3/5es, a annoncé lundi Gérald Darmanin, vice-président (Les Républicains) aux transports et à la communication - Photo d'illustration - AFP

Les lycéens de la nouvelle région Nord-Pas-de-Calais/Picardie seront invités à réfléchir aux nouveaux nom et logo de leur région. Une première en France, à l'initiative du président de la région, Xavier Bertrand, élu en novembre.

Les lycéens de Nord-Pas-de-Calais/Picardie seront consultés en février sur le nouveau nom de la région, que l'assemblée doit adopter à la majorité des 3/5es, a annoncé lundi Gérald Darmanin, vice-président aux transports et à la communication.

"La modalité souhaitée par le président Xavier Bertrand et ses vice-présidents, c'est de confier l'imagination de ce nom à ceux qui seront demain les habitants de la région, c'est-à-dire les lycéens", a déclaré Gérald Darmanin, lors d'une conférence de presse au Conseil régional.

Les jeunes bâtisseurs de la région de demain

"On aimerait que ça s'adresse à l'ensemble du lycée, mais ça ne sera peut-être qu'aux élèves de seconde pour des raisons de méthodologie", a-t-il précisé. "Le but c'est de considérer que c'est à eux de construire la région et l'identité dans laquelle ils vont vivre", a expliqué le vice-président, déplorant que dans la région "la plus jeune de France, beaucoup s'en vont" une fois leur scolarité effectuée. 

In fine, le nom parmi toutes les propositions sera décidé par l'assemblée régionale en séance plénière, "sans doute avant le 15 mars" pour respecter les délais demandés par le préfet de région.

Un "fait unique en France"

"Fait unique en France, nous (la majorité composée des Républicains et du centre, ndlr) avons les 3/5es de l'assemblée, c'est-à-dire que nous n'avons pas besoin de l'opposition (uniquement composée du FN, ndlr) pour adopter un nom", s'est félicité Gérald Darmanin.

"Normalement c'est un décret du Conseil d'Etat, donc le gouvernement a le droit de choisir ce qu'il souhaite comme nom. Mais on peut imaginer que le nom proposé par l'assemblée régionale" soit retenu, a jugé Gérald Darmanin. Concernant le choix du nouveau logo, "on fera un concours avec tous les écoles d'art de notre région et les lycées en design et graphisme, avec une bourse pour l'équipe qui aura dessiné celui retenu par l'assemblée régionale", a-t-il ajouté.

A.-F. L. avec AFP