BFMTV

Paris: une élue UMP menace de se présenter contre NKM dans le XIVe

La "lettre ouverte à NKM" publiée par Marie-Claire Carrère-Gée sur son blog vendredi.

La "lettre ouverte à NKM" publiée par Marie-Claire Carrère-Gée sur son blog vendredi. - -

Elle ne compte pas abandonner la tête de liste de "son" arrondissement pour la candidate UMP à la mairie de Paris. Une vraie menace pour le parti, qui compte sur le XIVe pour faire basculer l'élection municipale de mars prochain.

C'est l'épine dans le pied de Nathalie Kosciusko-Morizet. Marie-Claire Carrère-Gée, élue d'opposition dans le XIVe arrondissement de Paris, n'a absolument pas envie de voir la candidate UMP à la mairie de Paris être tête de liste dans "son" arrondissement. Et s'est fait vertement remettre à sa place, lundi, par le patron de l'UMP à Paris.

"Il est tout à fait intolérable qu'une élue parisienne, astreinte à une certaine discipline à l'UMP, puisse introduire un fervent de division, peut-être mettre en cause une victoire de l'UMP à Paris", a fustigé Philippe Goujon sur France Bleu 107.1. "Ce sera traité devant les instances, nous avons des procédures disciplinaires", a-t-il promis.

D'autant que l'UMP compte sur le XIVe arrondissement, actuellement tenu par le Parti socialiste, pour faire basculer l'élection municipale de mars prochain.

"Parachutée sur le mode barbouze"

Sur son blog vendredi, Marie-Claire Carrère-Gée tire à boulets rouges sur celle qui, selon elle, "vient se parachuter dans le XIVe arrondissement sur le mode barbouze". Un long pamphlet, intitulé "le 14e, ce n'est pas le Far West", dans lequel elle s'adresse directement à sa rivale. Car c'est bien de rivalité qu'il s'agit, puisque l'élue explique qu'elle compte bien se présenter dans l'arrondissement où elle est élue, pour le bien de son parti, puisque "dans le 14e, le parachute ne s'ouvre jamais".

Des "propos très violents", juge Philippe Goujon, qui déplore la rigidité de l'élue. "Il n'était pas question d'évincer Marie-Claire. Il lui avait été proposé d'être juste derrière Nathalie sur la liste, et ensuite d'être maire de l'arrondissement si l'arrondissement basculait". Et que Nathalie Kosciusko-Morizet remportait la mairie de Paris.

Duel de stratégies

"Je lui lance encore un appel pour qu'elle ne divise pas son camp, qu'elle ne mette pas en difficulté Nathalie Kosciusko-Morizet qui représente l'espoir de centaines de milliers de Parisiens pour une alternance à Paris, et qu'elle ne soit pas responsable d'une défaire électorale dans le XIVe", a encore indiqué Philippe Goujon.

Mais rien n'est moins sûr: alors que, lundi, la candidate UMP pour Paris indiquait sur RTL que "le score [de 2008, ndr] (lui) amenait à penser qu'il fallait un changement de stratégie", Marie-Claire Carrère-Gée répliquait de nouveau sur son blog en pointant l'échec du "parachutage permanent".

Mathilde Tournier avec AFP