BFMTV

Municipales: une élue UMP du 14e dénonce "le parachutage de NKM"

Marie-Claire Carrère-Gée n'accepte pas que Nathalie Koscuisko-Morizet soit candidate dans le 14e arrondissement de Paris

Marie-Claire Carrère-Gée n'accepte pas que Nathalie Koscuisko-Morizet soit candidate dans le 14e arrondissement de Paris - -

Marie-Claire Carrère-Gée qui affirmait dès le mois d'avril au JDD: "Je suis et serai candidate dans le 14e" annonce qu'elle présentera une liste dissidente "100% 14e".

Marie-Claire Carrère-Gée n'a pas accueilli avec plaisir l'arrivée de Nathalie Koscuisko-Morizet dans le 14e arrondissement de Paris en vue des municipales. Sur son blog, l'élue UMP publie, jeudi, une tribune intitulée "Non au parachutage de NKM".

"Les élus UMP et l’équipe du 14e, ainsi que toute la communauté 'Nous, c’est #Paris!', avions confiance en NKM. Soucieuse de garantir son élection personnelle comme conseillère de Paris même en cas de défaite, NKM, probablement mal conseillée, refuse de s’intégrer aux équipes locales et juge bon de se parachuter en tête de liste dans le 14e. Nous en prenons acte, écrit la vice-Présidente du groupe UMP au Conseil de Paris. Telle n’est pas notre conception du mérite, ni du respect des engagements".

"Je suis et serai candidate dans le 14e"

Cette réaction n'est pas si surprenante que cela puisque Marie-Claire Carrère-Gée assurait dès le mois d'avril au JDD que le job était pour elle: "Je suis et serai candidate dans le 14e".

Marie-Claire Carrère-Gée avait été candidate contre le socialiste Pascal Cherki - qui dira "en septembre" s'il se représente, a-t-il confié au Monde - aux municipales 2008 mais avait déjà dû laisser la place lors de la législative de 2012 à un candidat désigné par son parti. Elle se disait alors "naturelle et inconstestée localement" avant de finalement renoncer.

Le précédent des législatives de 2012

"Telle n’est pas, non plus, notre conception d’une stratégie gagnante pour Paris, poursuit-elle sur son blog,à propos des municipales 2014. Alors que d’autres arrondissements, décisifs pour la victoire, souhaitaient à juste titre sa candidature pour l’emporter. Des désillusions sont à craindre, partout dans Paris, parmi les soutiens les plus convaincus de Nathalie Kosciusko-Morizet".

"Refusant les parachutages, le mépris à l’égard des habitants et les comportements d’héritiers, nous présenterons dans notre arrondissement une liste "100% 14e" et au service exclusif des habitants de l’arrondissement", conclut Marie-Claire Carrère-Gée.

Samuel Auffray