BFMTV

Paris 2014: primaires ouvertes de l'UMP, mode d'emploi

Les candidats à la primaire UMP pour briguer la mairie de Paris en 2014. NKM, Rachida Dati, Douce de Franclieu, Pierre-Yves Bournazel, Franck Margain, Jean-Francois Legaret.

Les candidats à la primaire UMP pour briguer la mairie de Paris en 2014. NKM, Rachida Dati, Douce de Franclieu, Pierre-Yves Bournazel, Franck Margain, Jean-Francois Legaret. - -

Les primaires ouvertes pour désigner le candidate de la droite et du centre aux municipales à Paris ont un calendrier et des principes. Pour les candidats et pour les électeurs.

Des primaires ouvertes pour désigner le ou la candidate de la droite et pour tenter de reconquérir la mairie de Paris en 2014 auront lieu du 31 mai au 3 juin, pour le premier tour, a annoncé jeudi la fédération UMP de Paris.

Voici la marche à suivre pour participer à ces élections, en tant qu'électeur, ou en tant que candidat.

>> Pour être électeur

Trois conditions doivent être réunies. Il faut être inscrit sur les listes électorales de Paris au 31 décembre 2012.

Les électeurs doivent aussi s'inscrire préalablement du 15 avril au 10 mai sur un site dédié, moyennant 3 euros (contribution de base).

Il leur faut alors souscrire "à la nécessité d'une l'alternance", sorte de déclaration sur l'honneur que l'on n'est pas un opposant à la droite en train d'influencer le scrutin.

>> Pour être candidat

Un parcours du combattant. Il s'agit d'abord de recueillir des parrainages: 10 élus parisiens (conseillers de Paris, conseillers d'arrondissement, parlementaires et membres du Parlement européen, conseillers régionaux) répartis dans 3 arrondissements et de 300 électeurs répartis dans 5 arrondissements.

Un calendrier serré. Il faut ensuite déposer ses parrainages avant le 2 avril à midi auprès du Conseil supérieur des primaires (CSP), instance impartiale chargée du bon déroulement des primaires. Les candidats peuvent faire campagne jusqu'au 30 mai à minuit.

Des règles de campagne strictes. Chaque candidat pourra envoyer trois courriels dont une profession de foi par l'intermédiaire du CSP aux électeurs pré-inscrits, et à partir de la clôture des candidature, trois courriels aux adhérents de l'UMP mais sans avoir accès directement aux fichiers.

Des débats télévisés seront organisés où chaque candidat aura les mêmes conditions de passage à l'antenne.

Les candidats n'ont pas le droit d'utiliser les moyens de l'Assemblée, du Sénat, du Parlement européen, de la Mairie de Paris, des groupes ni du siège de l'UMP ou de la fédération de Paris.

>> Le vote

Un vote encadré. Le vote est électronique et sans procuration et se passera soit de chez soi, soit depuis un bureau de vote où des machines seront mises à disposition.

Un tour... ou deux. Le premier tour aura lieu entre le vendredi 31 mai à 8 heures et le lundi 3 juin 19 heures. Il s'agit d'un scrutin uninominal majoritaire. Si un candidat recueille au moins 50% des suffrages exprimés, il est élu. Si un second tour est nécessaire, il se tiendra entre le vendredi 7 juin 9 heures et le lundi 10 juin à 19 heures.

A LIRE AUSSI:

>> Paris 2014: trois candidats UMP dénoncent une primaire "opaque"

>> L'UMP annonce des primaires ouvertes pour la mairie de Paris

>> Municipales: cinq femmes en campagne pour Paris

>> Municipales à Paris : NKM en tête chez les sympathisants de droite

>> Municipales à Paris: le casse-tête d'une primaire UMP

M.R. avec AFP