BFMTV

Municipales : cinq femmes en campagne pour Paris

Cinq femmes sont en lice pour la mairie de Paris

Cinq femmes sont en lice pour la mairie de Paris - -

NKM, Rachida Dati,Anne Hidalgo, Marielle de Sarnez, Cécile Duflot… Cinq femmes s’affrontent pour l’élection municipale de Paris. Une situation inédite.

La bataille des municipales est lancée. A Paris, cinq femmes s'affrontent pour la tête de la capitale. Déjà lancées, en campagne pour des primaires internes ou pas encore déclarées, tour d'horizon des candidates.

Anne Hidalgo, 53 ans, est première adjointe (PS) à la mairie de Paris depuis 2001. Elle est la première à s’être lancée dans la course. Dauphine de Bertrand Delanoë, tout l’enjeu pour elle sera de s’émanciper de son mentor. Elle se présente comme une élue de terrain qui a refusé de rentrer au gouvernement. Elle est aujourd’hui l’ultra favorite de la primaire à gauche.

Face à elle, l'UMP Nathalie Kosciusco-Morizet, 39 ans. Elue de Longjumeau dans l’Essonne, cette ancienne porte-parole de Nicolas Sarkozy est une écologiste de droite. Son handicap : son ambition. Paris ne pourrait être pour elle qu’un marche-pied avant la présidentielle de 2017. Elle pourrait affronter dans la primaire à droite une autre femme : Rachida Dati, maire du 7e arrondissement.

Cécile Duflot quittera-t-elle son ministère ?

Au centre, Marielle De Sarnez, 61 ans. Vice-présidente du Modem, elle a été candidate en 2008 à la mairie de Paris. Elle avait alors franchi la barre des 9%.

Dernière éventuelle prétendante féminine, l’écologiste Cécile Duflot. A 37 ans, l’actuelle ministre du logement "n’exclut rien". Confortablement élue députée de Paris en juin dernier, elle pourrait claquer la porte de son ministère pour se lancer elle aussi à l’assaut de l’Hôtel de ville.

Cinq candidates pressenties pour une seule place : la bataille de Paris s’annonce déjà inédite. Jamais une femme n’a encore dirigée une capitale européenne.

A LIRE AUSSI :

>> Focus sur les candidats UMP à la mairie de Paris

>> Municipales 2014 : vers une primaire UMP payante

>> Hidalgo : "je suis une progressiste"

A.K. et sujet vidéo : Jérémy Trottin