BFMTV

Le mot d'ordre de Sarkozy: faire "comme Darmanin"

Nicolas Sarkozy et Gérald Darmanin lors d'un meeting commun en janvier 2015 à Tourcoing

Nicolas Sarkozy et Gérald Darmanin lors d'un meeting commun en janvier 2015 à Tourcoing - Philippe Huguen - AFP

Le président de l'UMP a cité en exemple le jeune député de 31 ans devant la direction du parti pour son attaque contre Christiane Taubira. Il le félicite notamment de ne pas avoir "peur du jugement des medias", contrairement à d'autres "trop timides". 

La formule choc de Gérald Darmanin qui faisait de Christiane Taubira "un tract ambulant pour le Front national" a, au moins, séduit un Français. Et pas des moindres pour le jeune député-maire de Tourcoing puisqu'il s'agit du président de l'UMP Nicolas Sarkozy.

"Regardez ce qu'a fait Gérald. Lui, il n'a pas peur, s'est félicité l'ancien chef de l'Etat devant la commission exécutive de l'UMP. Vous êtes beaucoup trop timides. Vous avez beaucoup trop peur du jugement des médias. Pensez un peu moins aux journalistes et un peu plus à nos électeurs. Ai-je besoin de vous rappeler que ce ne sont pas les mêmes?"

Darmanin, ce "ténor" de l'UMP

Gérald Darmanin, ancien porte-parole de Nicolas Sarkozy fin 2014 lors de la campagne interne pour la présidence et proche de Xavier Bertrand, a dû apprécier les louanges. En effet la semaine passée suite à sa sortie contre la ministre de la Justice - cible favorite de l'opposition - plusieurs membres du gouvernement comme Stéphane Le Foll ou François Rebsamen étaient montés au créneau avant que le Premier ministre Manuel Valls ne le rabroue publiquement devant l'ensemble des députés.

"Ça n'est ni jeunesse, ni la campagne électorale ni le combat politique qui doivent vous permettre de tenir de tels propos et nous ne le permettrons jamais", avait notamment lancé sous les applaudissements de la gauche le Premier ministre au député de 31 ans.

En tout état de cause, Gérald Darmanin, qui avait tapé dans l'oeil de Nicolas Sarkozy sur l'antenne de BFMTV, continue son ascension et espère mériter le statut de "ténor" de l'UMP.

S.A.