BFMTV

La candidature de NKM, nouveau sujet de division à l'UMP

La députée-maire de Longjumeau et candidate à la primaire UMP pour les municipales à Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet.

La députée-maire de Longjumeau et candidate à la primaire UMP pour les municipales à Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet. - -

Alors que le vote pour la primaire UMP à la mairie de Paris débute vendredi, la candidature de Nathalie Kosciusko-Morizet cristallise les prises de positions différenciées des ténors du parti.

Alors que les militants UMP sont appelés aux urnes vendredi pour choisir leur candidat à la mairie de Paris, les ténors de l'UMP font entendre leur position. Et la favorite, Nathalie Kosciusko-Morizet, ne fait pas l'unanimité. Derrière les critiques de certains: sa position modérée sur la question du mariage homosexuel.

Mardi, trois responsables de la Droite forte, le premier courant au sein de l'UMP, ont ainsi apporté leur soutien à la candidature de son rival Pierre-Yves Bournazel, "appelant à voter pour lui en masse".

Dans leur communiqué que reproduit Le Nouvel Obs, le secrétaire général de l'UMP Geoffroy Didier, le sénateur de Paris Pierre Charon et le maire-adjoint du XVIIe arrondissement Geoffroy Boulard pointent en creux l'ambition présidentielle de Nathalie Kosciusko-Morizet derrière Paris, tandis que "Pierre-Yves Bournazel ne veut pas se servir de Paris. Il veut servir les Parisiens".

La position de NKM sur le mariage homo gêne Peltier

Lundi, lors du troisième et dernier débat entre les quatre candidats UMP à la primaire, Nathalie Kosciusko-Morizet avait juré d'"accomplir l'ensemble de (son) mandat" si elle était élue. Ce qui excluait de fait une candidature à la présidentielle 2017.

La critique de la Droite forte pourrait en réalité en cacher une autre. Le 20 mai dernier, le chef de file du courant Guillaume Peltier avait en effet fait part de son espoir "que ce ne soit pas" Nathalie Kosciusko-Morizet qui "soit désignée", mais pour une toute autre raison: ses prises de positions sur le mariage homosexuel. La candidate à la candidature, députée de Longjumeau, s'était en effet abstenue à l'Assemblée au moment du vote de la loi.

Pour 126 responsables, "la seule capable" de gagner

A l'inverse, l'épouse de l'ancien maire de Paris, Bernadette Chirac, a apporté mardi son soutien à Nathalie Kosciusko-Morizet et appelé ceux qui, au sein de l'UMP, critiquent sa position sur le mariage homosexuel "à ne pas se tromper de combat".

Outre ce soutien,NKM a également reçu celui de François Fillon, d'Alain Juppé, de Rachida Dati et de 126 responsables de l'UMP, qui ont appelé à voter pour la "seule capable", selon eux, "de faire battre la gauche et gagner Paris".

A LIRE AUSSI:

>> Paris: dernier round pour les candidats à la primaire UMP

>> Paris: NKM ira au terme de son mandat si elle est élue
>> Paris: le ton monte entre NKM et Peltier

>> Notre dossier sur les municipales 2014

Mathilde Tournier avec AFP