BFMTV

L'image de Laurent Wauquiez se dégrade

Laurent Wauquiez

Laurent Wauquiez - BERTRAND LANGLOIS / AFP

Si le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes reste le grand favori pour prendre la tête des Républicains, son image est sévèrement jugée par les sympathisants LR, de plus en plus nombreux à lui tourner le dos.

Coup dur pour Laurent Wauquiez. À deux jours du premier tour de l’élection du nouveau président des Républicains, le favori du scrutin voit son image se dégrader. Selon un sondage Odoxa/Dentsu Consulting pour Le Figaro et France info, 62% des sympathisants LR sont prêts à voter pour le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes. C'est certes plus que Florence Portelli (20%) et Maël de Calan (14%), mais cela correspond à une chute de 16 points.

Un sondage malvenu donc, et qui révèle un manque de crédibilité chez Laurent Wauquiez. Beaucoup doutent en effet de sa capacité à se poser comme leader de la droite. Ainsi, seuls 34% des sympathisants LR souhaitent qu’il soit la personnalité LR en 2022. S’agissant de son image, 47% le considèrent démagogue, 60% pas honnête, 38% agressif, et 31% trouvent qu'il imite le Front national. Néanmoins, ils restent 88% à le juger compétent, 86% dynamique et 73% sympathique.

Les Républicains à la peine

Chez l'ensemble des Français, le constat n’est guère plus réjouissant. L'ancien ministre de l’Enseignement supérieur n'est pas compétent pour 51% des sondés et pas sympathique pour 55% d'entre eux. Celui qui est souvent critiqué pour sa ligne politique trop droitière est accusé d'imiter le Front national par près d'un Français sur deux (48%). Aussi, plus de six personnes sur dix ne le trouvent ni honnête, ni proche des gens. Enfin, seuls 15% des personnes interrogées veulent voir Laurent Wauquiez comme représentant de la droite à l'élection présidentielle de 2022.

Plus que Laurent Wauquiez lui-même, ce sont Les Républicains qui souffrent d'une mauvaise image. Seuls 27% des Français estiment ainsi que LR est la formation politique qui incarne le mieux la droite. C'est seulement sept points de plus que La République en marche (20%). Pis encore, 67% des sondés ne voient pas Les Républicains comme un parti d'avenir. Ils sont également 60% à ne pas croire à leur retour au pouvoir et 52% à juger que ce parti n’est pas animé par des convictions profondes.

Dès lors, si Laurent Wauquiez reste le grand favori à la présidence des Républicains, sa campagne semble ne pas avoir séduit une partie de son électorat. En cas de victoire dimanche, il devra sans nul doute redorer son image auprès des électeurs de droite mais, plus largement, auprès des Français s’il veut jouer un rôle dans la présidentielle de 2022.

P.L