BFMTV

François Fillon renonce à la présidence de l'UMP

BFMTV

L'ancien Premier ministre, candidat défait à la présidence de l'UMP face à son rival Jean-François Copé, renonce à la direction du parti, malgré sa contestation du résultat final. Il réclame une médiation organisée par Alain Juppé.

L'ancien Premier ministre François Fillon, candidat défait à la présidence de l'UMP face à son rival Jean-François Copé, renonce à la direction du parti, malgré sa contestation du résultat final. "Je renonce à la présidence de l'UMP et demande à Alain Juppé [président fondateur de l'UMP, NDLR] de former une équipe pour proposer une sortie de crise", a-t-il dit mercredi sur TF1.

>> Présidence de l'UMP : le camp Fillon réclame l'inversion des résultats

>> EN DIRECT - Chaos à l'UMP

"C'est l'honneur de mon parti qui est en jeu", a ajouté François Fillon, indiquant ne pas faire confiance à la commission de recours de l'UMP, sensée étudier les recours interne au parti en cas de contestation des résultats de l'élection, alors qu'on lui demandait pourquoi son camp ne déposait pas un recours. "Si ma demande n'est pas entendue, j'intenterai un recours devant la justice", a ajouté l'ancien Premier ministre.

"Il faut que chacun comprenne bien que j'irai jusqu'au bout... Si personne n'écoute ce que je demande, si on ne met pas en place une équipe provisoire pour diriger l'UMP, alors, oui, je déposerai un recours devant la justice", a-t-il ajouté.

T.B.