BFMTV

Européennes: Wauquiez exige que Raffarin prenne position

Jean-Pierre Raffarin à Pékin (Chine) le 15 mai 2017

Jean-Pierre Raffarin à Pékin (Chine) le 15 mai 2017 - DAMIR SAGOLJ / POOL / AFP

Dans une missive, le président des Républicains met au pied du mur l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac, qui a régulièrement apporté son soutien à Emmanuel Macron, notamment sur la question européenne.

Laurent Wauquiez ne veut pas donner le sentiment de regarder passivement sa famille politique s'effriter petit à petit. C'est l'objectif d'une missive datée du 1er mars, envoyée par le président des Républicains à Jean-Pierre Raffarin, qui affiche régulièrement sa proximité idéologique avec Emmanuel Macron. Une proximité qui, cela n'étonnera guère, devrait se transformer en soutien officiel dans le cadre de la campagne des européennes. 

D'où l'initiative de Laurent Wauquiez de rédiger une lettre, dans laquelle il invite l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac à donner ses "suggestions" et à faire connaître sa "position" s'agissant de ce scrutin. L'enjeu, pour le patron de LR, est majeur: faire en sorte que les branches centristes, modérées, Macron-compatibles de son parti se coupent d'elles-mêmes, et ce le plus tôt possible afin de rasséréner les troupes.

La question sera à l'ordre du jour du bureau politique prévu le 12 mars, quelques jours avant un conseil national de LR censé lancer la campagne. 

Montrer patte blanche

"Je ne doute pas que vous partagiez cette exigence d’une explication claire devant la première instance de notre mouvement. Nous la devons à tous les soutiens fidèles de notre famille et à tous ces Français auxquels nous voulons redonner goût à la politique", peut-on lire dans le document qu'a obtenu puis révélé L'Opinion dimanche.

Dedans, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes prend bien soin de rappeler l'attachement de LR à l'Union européenne et aux valeurs d'humanisme que porte le Vieux continent. Soit deux axes majeurs qui ont poussé Jean-Pierre Raffarin à se rapprocher d'Emmanuel Macron, mais que Laurent Wauquiez revendique comme étant dans l'ADN de LR. De quoi forcer le sénateur de la Vienne, sur le papier, à montrer patte blanche. 

"Ça nous évite un sketch"

Autre technique utilisée par l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy: celle de rappeler les positions de Jean-Pierre Raffarin sur l'intégration de l'UE. "Vous avez affirmé que 'l'Europe n’est pas fédérale' mais 'une coopérative avec des compétences définies en fonction de priorités, les autres compétences devant être renvoyées aux Etats-nations'", se permet de rappeler Laurent Wauquiez avant de lui opposer le "fédéralisme" supposé du chef de l'État. 

L'élu poitevin n'est en rien contraint de participer au bureau politique du 12 mars. Mais cette lettre de Laurent Wauquiez met Jean-Pierre Raffarin au pied du mur. Et comme l'indique L'Opinion, quand bien même l'ex-Premier ministre déciderait de claquer la porte de LR, il aurait du mal à agréger autour de lui d'autres mécontents.

Selon un membre de la direction, le départ de Jean-Pierre Raffarin n'aurait "aucun" effet sur l'unité du mouvement. "C'est une frappe préventive qui nous évite un sketch autour de l'exclusion d'un membre", décrypte cette source auprès de BFMTV.com.

Jules Pecnard