BFMTV

Les "Bleus" ne sont pas assez patriotes pour Marine Le Pen

Marine Le Pen a déclaré qu'elle ne se reconnaissait pas dans l'équipe de France de football, reprochant à certains joueurs d'avoir "une autre nationalité de coeur". /Photo prise le 1er mai 2010/REUTERS/Thomas Samson

Marine Le Pen a déclaré qu'elle ne se reconnaissait pas dans l'équipe de France de football, reprochant à certains joueurs d'avoir "une autre nationalité de coeur". /Photo prise le 1er mai 2010/REUTERS/Thomas Samson - -

PARIS - Marine Le Pen a déclaré qu'elle ne se reconnaissait pas dans l'équipe de France de football, reprochant à certains joueurs d'avoir "une...

PARIS (Reuters) - Marine Le Pen a déclaré qu'elle ne se reconnaissait pas dans l'équipe de France de football, reprochant à certains joueurs d'avoir "une autre nationalité de coeur".

Invitée sur BFM TV et RMC, la vice-présidente du Front national a également critiqué le "pognon qui dégouline de ces gens" et "le sentiment de cet argent facilement gagné".

"La plupart de ces gens considèrent qu'un coup ils sont représentants de la France quand ils sont à la Coupe du Monde, un autre coup ils se considèrent comme appartenant à une autre nation ou ayant une autre nationalité de coeur", a-t-elle dit.

"Si un certain nombre ne refusait pas de chanter la Marseillaise, si on ne les voyait pas enroulés dans le drapeau d'autres nations que la nôtre, peut-être les choses changeraient, mais en l'état, j'avoue que je ne me reconnais pas particulièrement dans cette équipe", a-t-elle ajouté.

Marine Le Pen s'est défendue lors de cette émission de toute radicalité, réaffirmant que son parti n'était pas d'extrême droite.

Sa charge contre les "Bleus" fait penser à celle de son père Jean-Marie Le Pen en 1996, lors de la coupe d'Europe des Nations.

Le président du FN avait notamment jugé "artificiel" que "l'on fasse venir des joueurs de l'étranger en les baptisant équipe de France."

Gérard Bon, édité par Sophie Louet