BFMTV

Le député LaRem Hugues Renson se positionne pour conquérir la mairie de Paris

Hugues Renson

Hugues Renson - JACQUES DEMARTHON / AFP

Refusant de se prononcer sur ses ambitions pour la mairie de Paris en 2020, le vice président de l'Assemblée nationale Hugues Renson se place néanmoins dans la course, développant un discours de candidat.

Il a certainement du retard à rattraper sur ses rivaux macronistes, intéressés par la mairie de Paris et membres du gouvernement. En vue des élections municipales de 2020, le député La République en marche Hugues Renson livre, dans une tribune au Parisien, sa vision pour la capitale. Le vice-président de l'Assemblée nationale, dont l'ambition pour conquérir la mairie de Paris est connue de longue date, reste prudent, mais affiche son amour pour Paris. 

"J’aime Paris de tout mon être. J’y suis né, j’y ai grandi. J’y ai fondé ma famille, exercé mes responsabilités professionnelles. J’y ai inscrit mon engagement citoyen et politique. Rien de ce qui est parisien ne m’indiffère", clame Hugues Renson.

Concurrence

"Je suis ainsi régulièrement interrogé sur l’hypothèse de ma candidature. À chaque fois, je réserve la même réponse, qui ne saurait être un 'oui' prématuré ni un 'non' de résignation, décevant ainsi ceux de mes interlocuteurs que seul le casting intéresse", ajoute le député, qui tient par ailleurs le discours d'un candidat -"Paris devra faire plus. Et mieux.", écrit-il par exemple.

S'il espère représenter La République en marche lors de la prochaine élection municipale parisienne, le député aura d'abord à écarter une très forte concurrence dans son propre camp. Les candidats à l'Hôtel de ville se bousculent en effet. Parmi les noms régulièrement cités figurent notamment le Porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, le secrétaire d'Etat en charge du Numérique et député de Paris Mounir Mahjoubi, le Premier ministre Édouard Philippe, l'ancien conseille de François Hollande, Gaspard Gantzer, et l'ambassadrice aux pôles Ségolène Royal, face à qui LaREM pourrait ne pas opposer de candidat. 
Louis Nadau