BFMTV

Municipales 2020: Benjamin Griveaux présente ses voeux aux Parisiens

Le porte-parole du gouvernement a présenté ses voeux ce jeudi soir dans un bar du 11e arrondissement de la capitale. Une manière de préparer le terrain avant le début de la campagne des municipales de 2020.

La course aux municipales se poursuit. S’il n’est pas officiellement candidat, le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, n’a jamais caché son intérêt pour la mairie de Paris. C’est d’ailleurs dans un bar du 11e arrondissement de la capitale qu’il a donné rendez-vous aux Français et aux Parisiens pour leur présenter ses vœux ce jeudi soir.

200 personnes invitées étaient présentes lors de cette soirée, notamment des acteurs locaux de LaREM mais également Stanislas Guerini, délégué général de LaREM. Une manière pour Benjamin Griveaux de préparer le terrain alors que plusieurs personnalités du parti présidentiel semblent nourrir des ambitions dans la capitale pour les municipales de 2020. Mounir Mahjoubi et Cédric Villani notamment.

Griveaux égrènes ses mesures 

Logement, petite enfance, transports, propreté... Benjamin Griveaux a concentré son discours sur Paris en faisant émerger de nombreuses thématiques. Il a ainsi évoqué les ambitions de LaREM pour la capitale, affirmant vouloir une "synergie" entre les différents acteurs de Paris et de l'Ile-de-France, à savoir entre la région, la métropole et la Ville de Paris. 

Benjamin Griveaux a également invité à "dessiner les nouvelles frontières de Paris, se dire (...) qu'on peut s'attaquer aux clivages dans Paris", et à se demander si le Parisien "du VIIe arrondissement a de l'empathie pour celui du XVIIIe arrondissement", car "dans une ville monde, on commence par parler à son voisin". Pour celui qui a été élu député de Paris en 2017, "la question écologique est centrale", mais plutôt que "punitive", elle doit être "une écologie par arrondissement".

Interrogé par la presse, Benjamin Griveaux a estimé que des réponses devaient être apportées aux Parisiens sur "les problématiques de sécurité, de création ou non d'une police dans la capitale", quelques semaines avant la remise d'un rapport sur cette question, demandée par l'actuelle maire de Paris (PS) Anne Hidalgo.

Décision au printemps

Mais Benjamin Griveaux n'a pas profité de cette soirée autour des acteurs locaux de LaREM pour se déclarer candidat:

"J’ai dit que je donnerai ma réponse au printemps. Le printemps approche, mais on n’y est pas encore. On a eu un premier temps qui était celui du diagnostic, il y’a le temps maintenant le temps du projet. On va motiver nos groupes de travail autour de ce diagnostic et ensuite viendra le temps des candidatures. Mais c’est d’abord une aventure collective qu’il faut conduire", a assuré le porte-parole du gouvernement.

Un autre événement est censé rassembler les marcheurs parisiens fin janvier pour présenter les résultats de la consultation "Paris & Moi" initiée par des acteurs locaux du mouvement. Depuis plusieurs mois, plus de 20.000 parisiens y ont participé en faisant part de leurs préoccupations et de leurs envies.

Thomas Herreman avec Paul Louis et AFP