BFMTV

LaREM assure que 85% du programme d'Emmanuel Macron est "engagé à mi-mandat"

Emmanuel Macron sur le perron de l'Elysée, le 14 octobre 2019.

Emmanuel Macron sur le perron de l'Elysée, le 14 octobre 2019. - Ludovic Marin - AFP

Dans un mail envoyé ce jeudi à ses militants, LaREM les informe de la bonne avancée du programme politique d'Emmanuel Macron. Mais, selon le site Luiprésident, sur les 397 promesses évaluées, 289 n'ont pas encore été honorées.

"Ce qu'il a dit, il le fait!" Dans un mail adressé ce jeudi à ses militants, le groupe LaREM se targue de la bonne avancée du projet politique annoncé par Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle de 2017. A mi-mandat, "85% des mesures de notre programme ont été effectuées ou sont en cours", assure ainsi l’équipe d’En Marche.

Depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron à la tête de l’Etat, de nombreuses actions ont été "engagées pour transformer le pays". LaREM cite ainsi l’augmentation du pouvoir d’achat, la transition écologique qui "s’accélère", la lutte contre les "inégalités de destin" qui "commence à porter ses fruits" ou encore le "système de santé qui se transforme en profondeur".

Sûr de ses résultats, le groupe invite même ses militants à suivre la réalisation du programme présidentiel en temps réel sur son nouveau site internet Transformer.En-Marche.fr, via un outil intitulé "On l'a dit, on le fait". 

289 promesses pas encore tenues

Mais sur le web, des observateurs se montrent plus dubitatifs quant aux transformations engagée par la majorité. Ainsi, le site Luiprésident.fr, qui se dit politiquement indépendant et vérifie la réalisation des objectifs présidentiels depuis le mandat de François Hollande, émet des réserves. Selon son recensement, sur les 397 promesses évaluées, seules 50 ont été tenues comme la distribution d’une prime de 1000 euros pour acheter un véhicule moins polluant ou encore la protection et l’accompagnement des femmes victimes de violences ou de harcèlement.

Reste que 12 mesures ont été mises de côté, selon le site, et non des moindres. On retrouve ainsi la réduction de 75% à 50% d’ici 2025 de la part du nucléaire dans la production d’électricité française. Cet objectif de la loi pour la Transition énergétique votée en 2015, que Macron s’était engagé à maintenir, a finalement été jugé incompatible avec une autre promesse présidentielle: celle de ne plus utiliser de charbon dans la production électrique française d’ici 2022.

Par ailleurs, 289 promesses n’ont toujours pas été honorées, plus de deux ans après le début du mandat présidentiel, selon Luiprésident. Face à l’assertion de LaREM selon laquelle 85% du programme a été engagé, l’écart est saisissant.

Thomas Soulié avec Ambre Lepoivre