BFMTV

La démission d'Édouard Philippe stoppe l'Assemblée nationale en pleine séance

Le départ du Premier ministre empêche de fait les ministres de siéger dans l'hémicycle jusqu'à la formation d'un nouveau gouvernement.

La démission du Premier ministre Édouard Philippe, rendue officielle ce vendredi matin, bouleverse la vie parlementaire. Peu de temps après cette annonce, alors qu'il était en pleine séance, Hugues Renson, vice-président de l'Assemblée nationale, s'en est fait l'écho auprès des députés présents dans l'hémicycle.

"Nous venons d'apprendre que le président de la République avait accepté la démission du gouvernement, présentée par le Premier ministre", a déclaré ce dernier.

De fait, la séance de ce vendredi a été suspendue en plein débat, la démission de l'homme fort de Matignon empêchant les ministres de siéger à la chambre basse.

"Par conséquent, nous allons interrompre nos travaux, la séance est levée", a ajouté Hugues Renson.

Le Premier ministre Edouard Philippe a remis ce vendredi la démission de son gouvernement à Emmanuel Macron qui l'a acceptée, a annoncé l'Elysée dans un communiqué diffusé dans la matinée. Il va assurer, avec les membres du gouvernement, "le traitement des affaires courantes jusqu’à la nomination du nouveau gouvernement", précise le communiqué.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV