BFMTV

L'Italien Sandro Gozi va rejoindre le cabinet d'Edouard Philippe

Sandro Gozi a été secrétaire d'Etat italien aux Affaires européennes.

Sandro Gozi a été secrétaire d'Etat italien aux Affaires européennes. - OLIVIER LABAN-MATTEI - AFP

Sandro Gozi, ancien secrétaire d'Etat italien aux Affaires européennes, va prochainement rejoindre le cabinet d'Edouard Philippe à Matignon en tant que chargé de mission.

L'ancien secrétaire d'Etat italien aux Affaires européennes Sandro Gozi va prochainement rejoindre le cabinet d'Edouard Philippe à Matignon en tant que chargé de mission, a appris l'Agence France-Presse ce dimanche de sources concordantes, confirmant une information du Figaro.

Sandro Gozi, âgé de 51 ans, avait été élu en 22e position sur la liste de la majorité aux dernières élections européennes. Il fait partie des cinq eurodéputés en France qui prendront leurs fonctions une fois le Brexit consommé et le contingent britannique au Parlement européen parti.

Suivi des nouvelles institutions européennes

D'ici là, Sandro Gozi sera chargé auprès du Premier ministre du suivi de la mise en place des nouvelles institutions européennes et des relations avec le Parlement européen, "dans le contexte du démarrage d'un nouveau cycle politique au niveau de l'Union européenne", a indiqué Matignon. Cette nomination devrait être officialisée mardi, a précisé une source bruxelloise.

"Très engagé auprès d'Emmanuel Macron depuis 2017, Sandro Gozi, fort de son expérience de la vie politique européenne, pourra contribuer à la mise en place d'institutions européennes à même de répondre aux attentes des citoyens européens dans le domaine de la lutte contre le changement climatique, le renforcement économique, industriel et social de l'Union européenne, l'amélioration de la protection des frontières et de la sécurité et enfin le rehaussement du poids de l'Europe dans le monde", a encore indiqué Matignon.

Proche de Romano Prodi, dont il fut un collaborateur à la tête de la Commission européenne, Sandro Gozi exerça comme secrétaire d'Etat du gouvernement de Matteo Renzi en Italie entre 2014 et 2018.

Clément Boutin avec AFP