BFMTV

Jadot propose une aide au revenu  provisoire allant "jusqu'à 500 euros" pour les ménages les plus pauvres

"On est dans une période extrêmement difficile, beaucoup de Français souffrent, il faut que l'on mette le paquet sur la capacité de ces Français à affronter cette situation", a martelé l'eurodéputé EELV.

Avec le confinement et la fermeture d'établissements de nombreux secteurs, de nombreux Français se sont retrouvés sans salaire, ou avec un revenu amoindri. "On a beaucoup de Français aujourd'hui qui sont en situation économique extrêmement difficile", a rappelé l'eurodéputé EELV (Europe Écologie Les Verts) Yannick Jadot ce mercredi sur BFMTV.

Afin de venir en aide à ces ménages en difficulté, les écologistes proposent donc "une aide substantielle au revenu, jusqu'à 500 euros pour les personnes qui bénéficient des minima sociaux", a déclaré Yannick Jadot. Cette aide serait mise en place "au moins jusqu'à la rentrée" de septembre.

Le gouvernement français a déjà promis le versement mi-mai d'une "aide d'urgence" de 150 euros par famille bénéficiaire du RSA ou de l'Allocation de solidarité spécifique (ASS), à laquelle s'ajouteront 100 euros par enfant.

"Il faut que l'on mette le paquet"

"Entre l'augmentation des frais d'alimentation - parce que vous ne mettez plus vos enfants à la cantine - et l'augmentation des frais d'électricité", certains "ne peuvent plus payer leur loyer", explique Yannick Jadot. D'autant que "les petit surplus que les ménages avaient, par exemple un petit boulot qui permettait de boucler le mois, tout cela a disparu"

"On est dans une période extrêmement difficile, beaucoup de Français souffrent, il faut que l'on mette le paquet sur la capacité de ces Français à affronter cette situation", répète Yannick Jadot.

300.000 emplois aidés

L'eurodéputé réclame également la création de 300.000 emplois aidés courant 2020. Ces contrats encouragent les patrons à embaucher, en faisant bénéficier l'employeur d'aides sous différentes formes, et ont été drastiquement réduits par le gouvernement d'Emmanuel Macron.

Ces créations de contrat sont "essentielles pour les jeunes, c'est essentiel pour qu'il n'y ait pas trop d'éloignement du marché du travail", déclare Yannick Jadot, qui rappelle que les emplois aidés pourraient bénéficier aux associations d'aide alimentaire ou de solidarité qui font vivre les quartiers et ont rappelé pendant le confinement leur manque de personnel.

Salomé Vincendon