BFMTV

Valls a perdu une bataille, mais pas la guerre

Manuel Valls, ce jeudi, à Rennes

Manuel Valls, ce jeudi, à Rennes - -

Le revers juridique subi par le ministre de l’Intérieur dans l’affaire Dieudonné, est-il une défaite politique? Le point de vue du politologue Arnaud Mercier.

Manuel Valls a perdu un combat juridique contre Dieudonné. Jeudi, le tribunal administratif de Nantes a donné raison au polémiste en suspendant l'arrêté préfectoral qui interdisait la représentation de son spectacle au Zénith. Un arrêté qui s’appuyait sur une circulaire du ministre de l’Intérieur. Ce camouflet juridique est naturellement perçu comme une défaite politique pour le locataire de la place Beauvau. Mais Manuel Valls, chouchou des sondages, a-t-il vraiment perdu des plumes dans la bataille contre Dieudonné? Eléments de réponse avec Arnaud Mercier, professeur de sciences de l'information et de la communication à l’université de Lorraine.

Ce revers juridique est-il aussi une défaite politique?

"Je ne pense pas que Manuel Valls ait subi une défaite politique. Lutter contre Dieudonné, c’est posé un marqueur de gauche. Le ministre de l’Intérieur a essayé de se battre contre le polémiste, il est resté ferme sur les valeurs de la République et a fait tout ce qu’il a fait dans son pouvoir. Par son intransigeance, sa lutte contre le racisme, il montre qu’il est au front sur les valeurs qu’on lui reprochait d’avoir délaissées. Il s’achète par ce fait la bienveillance des électeurs de gauche (Ndlr: dans les derniers sondages, Manuel Valls avait, ces derniers temps, plus les faveurs des sympathisants de droite que des électeurs de gauche). C’est donc certes un coup d’épée dans l’eau juridiquement, mais pas inutile politiquement. Il y a toujours deux volets: le résultat concret et l’effet d’image. Du côté du résultat concret, Dieudonné inflige un revers juridique à Manuel Valls. Du point de vue de l’image, Manuel Valls n’a pas tout perdu."

Au final, son action aura surtout eu pour effet de donner une tribune à Dieudonné?

"Certes Manuel Valls a offert un budget publicitaire à Dieudonné. On sait dans quelle ville il est chaque soir, etc… Cette question est récurrente dans ce genre de situation: faut-il dénoncer ce genre de personnage ou ne rien dire pour ne pas leur faire de publicité. Mais si le ministre a perdu une bataille avec l’annulation de l’interdiction de Manuel Valls, le gouvernement n’a pas perdu la guerre. Dieudonné n’est pas non plus sorti d’affaire, d’autant que le fisc se penche sur son cas. Demandez à Florent Pagny, ce qu’il en est dans ces cas-là."

Le bilan de l’affaire Dieudonné n’est donc pas si mauvais pour Valls?

"Non, il a su se montrer inflexible sur des valeurs de son camp, la gauche. La vraie question, maintenant, est de savoir si Manuel Valls va désormais baisser dans les sondages, non pas parce qu’il a perdu une manche juridique contre Dieudonné, mais parce qu’il s’y est attaqué. Parce qu’il a placé le curseur un peu plus à gauche."

Hélène Favier