BFMTV

Sondage BFMTV - 2 Français sur 3 se disent pessimistes sur "l'avenir de la société française"

-

- - ludovic MARIN / AFP

Selon notre nouveau sondage Elabe "L'opinion en direct", publié ce mercredi, 58% des Français considèrent que la politique mise en œuvre par Emmanuel Macron et son gouvernement n'a pas changé depuis la fin du mouvement des gilets jaunes.

Plus de la moitié des Français estiment que le mouvement des gilets jaunes n'a eu aucun impact sur la politique mise en œuvre par Emmanuel Macron et Édouard Philippe. D'après notre nouvelle enquête Elabe "L'opinion en direct", conduite pour BFMTV, 58% d'entre eux considèrent que la feuille de route de l'exécutif n'a pas changé depuis la crise qui a secoué le pays pendant plusieurs mois

Le jugement des Français sur la politique mise en œuvre par l'exécutif, selon les catégories sociales et professionnelles
Le jugement des Français sur la politique mise en œuvre par l'exécutif, selon les catégories sociales et professionnelles © Elabe

Ce scepticisme est particulièrement présent chez les 35-49 ans, dont 72% des interrogés partagent cet avis. Ce chiffre augmente (73%) chez les catégories sociales populaires et moyennes. A contrario, les retraités sont les plus nombreux (56%) à considérer qu'il y a eu un changement dans la politique menée par le gouvernement. 

Le changement de méthode n'est pas perçu

En termes d'affiliation politique, les électeurs de Marine Le Pen (76%) et de Jean-Luc Mélenchon (72%), ainsi que les abstentionnistes (66%), portent logiquement le jugement le plus sévère vis-à-vis de l'exécutif. Les Français ayant voté pour François Fillon et Benoît Hamon sont plus partagés, 48% et 51% d'entre eux estimant, selon notre sondage, que le chef de l'État et le Premier ministre ont modifié leur politique "sur quelques aspects". 

Deux Français sur trois estiment que le style et la méthode de gouvernement d'Emmanuel Macron n'a pas changé
Deux Français sur trois estiment que le style et la méthode de gouvernement d'Emmanuel Macron n'a pas changé © Elabe

S'agissant de la méthode et du "style" Macron - le fameux "Acte II" de son quinquennat, censé être davantage dans la conciliation -, 66% des personnes interrogées les jugent inchangés depuis la fin du mouvement des gilets jaunes. Toutes les catégories d'âge et catégories sociales partagent cet avis. Les plus de 65 ans sont les seuls à se montrer plus partagés, 52% d'entre eux estiment que la méthode du président de la République est restée la même. 

Les Français optimistes pour leur avenir personnel

Interrogés sur leur confiance en l'avenir, à l'aube d'une rentrée chargée en nouvelles réformes, les Français se montrent partagés. 64% des sondés se disent pessimistes sur "l'avenir de la société française", un chiffre en recul de trois points par rapport à l'année dernière. Les catégories les plus optimistes sur cette question sont les 18-24 ans (51% de pessimistes) et les classes sociales aisées (55%).

Politiquement, les plus pessimistes sont les électeurs de Marine Le Pen au premier tour de l'élection présidentielle (83%), suivis des abstentionnistes (69%) et des électeurs de Jean-Luc Mélenchon (69%). Les électeurs d'Emmanuel Macron gardent espoir: seuls 44% d'entre eux se disent pessimistes sur l'avenir de notre société. 

Paradoxe français, l'optimisme des citoyens sur leur avenir personnel contraste avec leur pessimisme sur l'avenir de leur société
Paradoxe français, l'optimisme des citoyens sur leur avenir personnel contraste avec leur pessimisme sur l'avenir de leur société © Elabe

En revanche, lorsqu'il s'agit de leur avenir personnel, les Français sondés par l'institut Elabe se montrent beaucoup plus optimistes. Ils sont 62% à être dans cet état d'esprit. Cet optimisme décroit avec l'âge, passant de 83% chez les 18-24 ans à 54% chez les plus de 65 ans. 

Le pouvoir d'achat, sujet prioritaire

S'il y a un indicateur qui peut expliquer cette dichotomie, c'est sans doute celui sur le pouvoir d'achat. Les Français sont 54% à estimer que celui-ci s'est plutôt réduit au cours de ces derniers mois, ce qui représente une baisse de 20 points par rapport à ce que relevait notre étude Elabe publiée le 31 octobre 2018. 

Parmi les Français qui ressentent le plus vivement cette baisse de pouvoir d'achat, il y a notamment les femmes (60% des sondées expriment cette opinion, contre 48% des hommes) et les personnes âgées de 65 ans et plus (67%).

La perception des Français de l'évolution de leur pouvoir d'achat, selon les catégories socio-professionnelles et d'âge.
La perception des Français de l'évolution de leur pouvoir d'achat, selon les catégories socio-professionnelles et d'âge. © Elabe

Ce sujet demeure celui sur lequel Emmanuel Macron et son gouvernement doivent concentrer prioritairement leur action dans les mois à venir. 50% des personnes interrogées mettent le pouvoir d'achat en tête, suivi de la situation des urgences hospitalières (42%), de la lutte contre le dérèglement climatique (36%) et de la lutte contre le chômage (33%). Moins d'un Français sur trois citent la réforme des retraites comme sujet prioritaire. 

Échantillon de 1001 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Interrogation par Internet les 27 et 28 août 2019.

Jules Pecnard