BFMTV

Nantes: Edouard Philippe condamne  les violences et promet "la plus grande transparence" dans l'enquête

Edouard Philippe et Johanna Rolland (à droite sur la photo), la maire de Nantes.

Edouard Philippe et Johanna Rolland (à droite sur la photo), la maire de Nantes. - BFMTV

En déplacement à Nantes après deux nuits de tensions consécutives à la mort d'un jeune lors d'un contrôle policier, Edouard Philippe a condamné fermement les violences, et a promis "la plus grande transparence" dans l'enquête.

"Détruire des équipements privés, c'est d'abord obscurcir les perspectives des habitants de ces quartiers et nuire au développement de ces quartiers auxquels nous sommes attachés", a regretté le Premier ministre.

Alors que des véhicules ont été à nouveau incendiés dans les quartiers dits "sensibles" du Breil, de Bellevue, des Dervallières et de Malakoff, Edouard Philippe a apporté son "soutien le plus ferme pour l'ensemble des forces de l'ordre, des pompiers et des médecins qui sont intervenus parfois dans des conditions très difficiles". "Nous allons continuer à adapter le niveau de forces présentes pour garantir le respect de l'ordre. Ce niveau de force ira croissant si les circonstances l'exigent", a-t-il précisé.

A. K.