BFMTV

Menace terroriste en France: Valls veut "combattre cet islamo-fascisme"

Manuel Valls, lundi matin, s'est exprimé sur la menace terroriste qui pèse actuellement sur la France.

Manuel Valls, lundi matin, s'est exprimé sur la menace terroriste qui pèse actuellement sur la France. - BFMTV

Le chef du gouvernement a confirmé lundi matin que la mobilisation policière et militaire actuellement déployée en France va se poursuivre "tant que la menace terroriste restera élevée".

"Il faut dire la vérité aux Français: il faut s'habituer à vivre avec cette menace terroriste." Cette injonction vient du Premier ministre Manuel Valls en personne. Lundi matin, le chef du gouvernement a indiqué sur RTL que le plan VigiPirate sera prolongé "autant que nécessaire". 

"La menace est particulièrement élevée depuis plusieurs mois", reconnaît le ministre. "Elle est le fruit d'organisations internationales particulièrement barbares, comme Daesh, ou al-Qaïda, mais aussi d'individus radicalisés sur notre sol, qui sont des Français et qui peuvent retourner leurs armes, leurs couteaux, leurs armes à feu, contre nous, contre des militaires, contre des citoyens."

Valls évoque un "islamo-fascisme"

Le Premier ministre a ensuite appelé l'islam de France à prendre "totalement ses responsabilités", et a souhaité "l'unité pour combattre l'islamo-fascisme", après les deux fusillades de Copenhague, réplique apparente des attentats de Paris de janvier dernier, et la profanation d'un cimetière juif en Alsace.

"Pour combattre cet islamo-fascisme, puisque c'est ainsi qu'il faut le nommer, l'unité doit être notre force. Il ne faut céder ni à la peur, ni à la division. Mais il faut en même temps poser tous les problèmes: combattre le terrorisme, mobiliser la société autour de la laïcité, combattre l'antisémitisme (...) Il faut désormais une rupture. Il faut que l'islam de France assume, c'est ce que demandent d'ailleurs l'immense majorité de nos compatriotes musulmans", a lancé Manuel Valls sur RTL.

A. G.