BFMTV

Sarre-Union: des centaines de tombes profanées au cimetière juif

Les tombes ont été profanées dans le cimetière juif de Sarre-Union, dans le Bas-Rhin.

Les tombes ont été profanées dans le cimetière juif de Sarre-Union, dans le Bas-Rhin. - Frederick Florin - AFP

Bernard Cazeneuve annonce que des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union, dans le Bas-Rhin. Le maire de la ville exprime son "indignation". 

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union, dans le Bas-Rhin, annonce Bernard Cazeneuve. Selon une source proche de l'enquête, la gendarmerie a été prévenue dimanche peu avant 17 heures. 

"La République ne tolérera pas cette nouvelle blessure qui meurtrit les valeurs que tous les Français ont en partage", a déclaré le ministre de l'Intérieur.

"Tout sera mis en oeuvre pour identifier, interpeller et déférer à la justice le ou les auteurs de cette ignominie", promet-il encore. Il ajoute que le préfet du Bas-Rhin et le procureur de la République de Saverne se sont "immédiatement" rendus sur place.

"Les dégâts sont vraiment importants"

"Le cimetière comprend 400 tombes et environ la moitié ont été profanées", constate le maire de Sarre-Union, Marc Séné, sur BFMTV. Une source proche de l'enquête évoque quelque 300 profanations. ""Nous pensons que les profanations ont eu lieu vendredi ou samedi. Les personnes devaient être nombreuses car les dégâts sont vraiment importants", ajoute l'élu, exprimant son "indignation".

Selon Bernard Cazeneuve, "aucune violence, aucune manifestation d'irrespect ni de haine inspirée par toutes les formes de racisme ou d'intolérance religieuse ne fragilisera notre indestructible volonté de vivre ensemble, en liberté".

Plus tard dans la soirée, le ministre a assuré que "nous protégeons tous les lieux de culte, toutes les institutions, nous le faisons en très étroite liaison avec la communauté juive".

Valls condamne "un acte antisémite"

Dimanche soir, Manuel Valls a condamné à son tour "un acte ignoble et antisémite, une insulte à la mémoire". "Tout sera mis en oeuvre pour retrouver les responsables", écrit-il sur Twitter.

François Hollande promet lui aussi que "tout sera mis en oeuvre" pour que les auteurs soient "punis". Le grand rabbin de France, Haïm Korsia, condamne "un antisémitisme toujours plus virulent, qui s'en prend aux morts comme aux vivants".

Ce n'est pas la première fois que le cimetière juif de Sarre-Union fait l'objet de profanations. En 1988, une soixantaine de stèles juives avaient été renversées, et en 2001, 54 tombes avaient été saccagées.

A. K.