BFMTV

Attaques de Copenhague: Omar El-Hussein, 22 ans, est le tueur présumé

Un cliché du tueur présumé, un jeune Danois de 22 ans, abattu par balles par la police lors de la seconde fusillade.

Un cliché du tueur présumé, un jeune Danois de 22 ans, abattu par balles par la police lors de la seconde fusillade. - BFMTV

La police danoise commence à cerner le profil de l'homme soupçonné d'être l'auteur des fusillades de Copenhague. Agé de 22 ans, il était né au Danemark.

On en sait plus sur le tireur présumé de Copenhague, abattu dimanche par la police. L'homme, dont la police avait diffusé une photo samedi soir, était un Danois de 22 ans. Son nom: Omar El-Hussein.

Ce jeune homme était connu de la police pour plusieurs délits, dont "des infractions à la législation sur les armes et des violences. Il est également connu pour ses liens avec des bandes de délinquants", a indiqué la police danoise dans un communiqué.

Il venait de sortir de prison

Selon le quotidien Ekstra Bladet, le jeune homme était sorti de prison où il avait purgé une peine pour une agression au couteau, deux semaines seulement avant les attaques de Copenhague. Le jeune homme a fait partie, selon le tabloïd, d'un gang dans le quartier populaire de Nørrebro. C'est dans ce quartier qu'il a été abattu par la police.

Les enquêteurs n'ont pas apporté d'éléments sur une éventuelle influence de l'idéologie islamiste. "De notre côté, nous ne savons pas pour le moment si l'auteur a voyagé dans des zones de conflit, telles que la Syrie et l'Irak, mais c’est évidemment un point qui est au cœur de l'enquête", a indiqué Jens Madsen, chef des services danois du renseignement.

Les enquêteurs indiquent que leur attention se concentre également sur l'itinéraire du tueur présumé avant, pendant et après les fusillades, la première samedi après-midi contre un centre culturel qui accueillait un débat sur l'islamisme et la liberté d'expression, et la seconde dans la nuit de samedi à dimanche devant la grande synagogue de Copenhague.

"Inspiré" par les attentats à Charlie Hebdo

À la mi-journée, les services de renseignement avaient indiqué qu'ils travaillaient sur l'hypothèse selon laquelle Omar El-Hussein "a pu être inspiré par les événements qui se sont déroulés à Charlie Hebdo à Paris".

Dimanche, une vaste opération a eu lieu dans un cybercafé de Nørrebro, au cours de laquelle deux personnes ont été arrêtées. La police continue de chercher des indices dans toute la ville.

A. K. avec AFP