BFMTV

La sortie de Macron sur les entrepreneurs a fait bondir Hollande

Emmanuel Macron et François Hollande à l'Elysée le 26 mars 2014.

Emmanuel Macron et François Hollande à l'Elysée le 26 mars 2014. - Alain Jocard - AFP

La déclaration du ministre de l'Economie sur la vie des entrepreneurs, "plus difficile que celle d'un salarié", a fait bondir François Hollande, rapporte Le Canard enchaîné. Manuel Valls, lui, parlerait même d'un "problème Macron".

Y a-t-il un "problème Macron" aux yeux de l'exécutif? La sortie du ministre à propos des entrepreneurs, le 20 janvier dernier sur BFMTV, a en tout cas fortement déplu à François Hollande et à Manuel Valls. "La vie d'un chef d'entreprise est bien plus souvent plus dure que celle d'un salarié, il ne faut jamais l'oublier. Il peut tout perdre lui, et il a moins de garanties".

"C'est une provocation inutile", a jugé François Hollande selon Le Canard enchaîné. "Il ne se rend pas compte qu'on ne peut pas dire n'importe quoi quand on a des responsabilités gouvernementales". Le chef de l'Etat est d'autant plus embarrassé par les déclarations chocs de son ministre, qu'il tente en ce moment de "rassembler la gauche", divisée sur la question de la déchéance de nationalité.

Valls estime que Macron "fait reculer la cause"

Manuel Valls non plus n'est pas en reste. Sur bien des points, les deux hommes sont proches mais le Premier ministre n'apprécie pas de voir Emmanuel Macron lui faire de l'ombre. "Il y a un problème Macron", confie le chef du gouvernement. "Il va au-delà des arbitrages rendus quand il appelle à ne plus payer les heures supplémentaires".

Quant à sa sortie sur la vie des entrepreneurs, Manuel Valls estime qu'il "s'avance sur un mauvais terrain (…) Il fait reculer la cause qu'il prétend défendre, c'est contre-productif pour lui, pour tout le monde. Il nuit à sa propre crédibilité". Les avertissements s'accumulent pour le ministre. Le 7 janvier dernier déjà, lors de son interview accordée à BFMTV, Manuel Valls avait répondu à une question à son sujet avec un sourire: "Moi aussi j'ai incarné le renouveau vous savez… ça passe vite!"

De son côté, Emmanuel Macron perd patience. "Si on ne m'écoute pas, c'est tout simplement qu'on a choisi de ne plus réformer. Et si on arrête de réformer, je ne vois pas comment on peut obtenir des résultats", aurait-il affirmé, toujours selon l'hebdomadaire.

De là à poser sa démission, il n'y aurait qu'un pas, affirment certains de ses proches dans la presse. Mais pour l'instant, Emmanuel Macron est toujours là. "Je n'ai jamais envisagé de démissionner", a-t-il affirmé sur BFMTV.

A. K.