BFMTV

Hulot assure que "rien n'a été décidé" sur la baisse du prix du permis de chasse

Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, le 30 mai 2018 à l'Assemblée nationale à Paris.

Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, le 30 mai 2018 à l'Assemblée nationale à Paris. - François Guillot - AFP

Nicolas Hulot a recadré ce mercredi le débat sur la réforme de la chasse, rappelant "rien n'(avait) été décidé" et qu'il ne comptait pas céder face aux lobbyistes.

Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot a affirmé ce mercredi matin sur France Inter que "rien n'(avait) été décidé" pour réformer la chasse, y compris au sujet d'une baisse éventuelle du prix du permis. 

"Pour l'instant, rien n'a été décidé. C'est une réflexion mais ça doit faire partie d'un deal global, d'une réflexion globale. Parfois, monsieur Coste (conseiller politique de la Fédération nationale des chasseurs, NDLR) justement, le fameux lobbyiste de la chasse, annonce en sortie de concertation des choses qui n'ont pas été actées. Jusqu'à preuve du contraire, le ministre concerné, c'est moi", a-t-il martelé. 

"un dialogue avec les chasseurs, pas avec les lobbyistes"

Se posant en "homme de dialogue", Nicolas Hulot "veut bien dialoguer avec les chasseurs, mais pas avec les lobbyistes". "La chasse ne peut pas être simplement un lobby qui impose au gouvernement", a-t-il martelé. 

"Je suis prêt notamment à ce qu'on appelle à la gestion adaptative", a rappelé le ministre, "pour regarder espèce par espèce celles qui sont classées nuisibles et celles qui ne le sont plus, celles qui sont dans un mauvais état écologique, ou celles qui prolifèrent et qui mériteraient peut-être d'être régulées".

"Mais ça se fera sur des critères scientifiques, et pas sur des critères politiques", a-t-il assuré. Et d'ajouter: "La nature appartient à tout le monde et il faudrait que de temps en temps, dans les usages, chacun puisse avoir sa liberté, au moins un jour par semaine, pour pouvoir utiliser la nature sans avoir la trouille au ventre."

Liv Audigane