BFMTV

Une plainte pour "viol" et "agression sexuelle" déposée contre Nicolas Hulot

L'ancien ministre Nicolas Hulot, le 3 septembre 2021 à Marseille

L'ancien ministre Nicolas Hulot, le 3 septembre 2021 à Marseille - Ludovic MARIN © 2019 AFP

La femme qui a déposé plainte est l'une des témoins de l'enquête d'Envoyé Spécial diffusée fin novembre.

Une plainte a été déposée contre l'ancien ministre de l'Ecologie Nicolas Hulot pour "viol" et "agression sexuelle", et la plaignante a été entendue par la brigade de protection des mineurs, selon une source proche de l'enquête à BFMTV, confirmant une information de TF1.

La dépositaire de la plainte est l'une des femmes ayant témoigné contre Nicolas Hulot dans l'enquête d'Envoyé Spécial diffusée fin novembre. Les faits se sont déroulés en 1989, alors que la victime présumée, prénommée Sylvia dans le reportage, était âgée de 16 ans.

Selon son récit, alors qu'elle venait rencontrer l'homme de télévision après une émission à la radio, celui-ci l'aurait raccompagnée en voiture et contrainte à une relation sexuelle.

Une enquête préliminaire du parquet

A priori les faits sont prescrits, mais c'est au parquet de prendre une décision à ce sujet. Il s'agit de la première plainte enregistrée après l'ouverture d'une enquête préliminaire par le parquet, pour des chefs de viol et d'agressions sexuelles, dès le lendemain de la diffusion de l'émission de France 2.

L'objectif des enquêteurs est de s'assurer qu'il n'existe pas d'autres victimes pour lesquelles les faits ne seraient pas prescrits. Nicolas Hulot doit également être entendu dans cette procédure.

Contacté, Alain Jakubowicz, l'avocat de Nicolas Hulot, a indiqué qu’il n’était pas informé de l'audition de la plaignante et qu’en tout état de cause, cela ne changeait rien, les faits étant selon lui d’ores et déjà "prescrits". Il a indiqué que son client n’avait pas encore été convoqué. Mais que le jour où il le serait, il aurait "beaucoup de choses à dire". 

Selon nos informations, les autres accusatrices qui témoignent dans le reportage d’Envoyé Spécial réfléchissent encore à la possibilité de porter plainte.

Mélanie Bertrand, Cécile Danré et Vincent Vantighem