BFMTV

Grèves contre la réforme des retraites: Belloubet demande que "chacun retourne à ses occupations"

Invitée de BFMTV et RMC, la garde des Sceaux a appelé les syndicats contestant le projet de réforme à cesser les blocages en cours.

Pour Nicole Belloubet, les gages donnés par le Premier ministre Édouard Philippe sur RTL ce mardi matin justifient un arrêt des grèves contre la réforme des retraites. Invitée de BFMTV et RMC, la garde des Sceaux a "évidemment" appelé les syndicats contestant le projet de loi à "cesser tout mouvement (...) tout en respectant le droit de grève".

"Nous sommes dans une phase de négociation extrêmement intense et je crois qu'il est important, non pas qu'il y ait une pression, mais qu'il y ait au contraire une écoute attentive pour aboutir à cette solution", a-t-elle déclaré. 

"Négociations finales"

Insistant sur le fait que cela fait cinq semaines que la circulation des transports publics est perturbée par une partie des syndicats, Nicole Belloubet juge qu'il est temps de faire une pause. Il n'est pas certain que les intéressés soient réceptifs. 

"Je trouve que (...) nous sommes en voie de négociations finales, j'espère qu'elles vont aboutir donc je pense qu'il faut que chacun retourne à ses occupations", a-t-elle conclu.

Dans son raisonnement, la ministre de la Justice a précisé qu'elle incluait les avocats. Ceux-ci s'estiment lésés par la réforme et disent craindre que le gouvernement, par sa réforme, ne vise à mettre la main sur les caisses excédentaires de leur régime autonome. 

Jules Pecnard