BFMTV

Gouvernement Valls: Royal et Rebsamen font leur entrée

Ségolène Royal et François Rebsamen

Ségolène Royal et François Rebsamen - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Ségolène Royal, nommée ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, est une des deux nouvelles têtes du gouvernement de Manuel Valls avec François Rebsamen, ministre du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social.

Sur les 16 ministres annoncés ce mercredi, seuls deux font leur entrée dans le gouvernement: Ségolène Royal et François Rebsamen.

L'ex-compagne de François Hollande obtient le ministère de l'Ecologie, du Développpement durable et de l'Energie. François Rebsamen, proche de François Hollande, qui se voyait à l'Intérieur, arrive au ministère du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social.

Royal, une femme tenace et singulière

Tout à sa présidence de Poitou-Charentes, Ségolène Royal était en réserve de la République depuis deux ans. En privé, nombre de ses soutiens plaidaient pour "qu'elle retrouve le rang qui était le sien".

Elle n'a cependant pas mâché ses mots envers l'équipe de Jean-Marc Ayrault pendant la première année du quinquennat: on l'aura ainsi entendu dire que du temps avait été "perdu", que le gouvernement aurait dû "aller plus vite", ou encore fustiger les couacs à répétition entre ministres.

Fait inédit: pour la première fois, une ministre d'un gouvernement n'est autre que l'ex-compagne du président de la République, avec lequel elle a quatre enfants. Son entrée au gouvernement est d'ailleurs facilitée par la rupture en janvier de François Hollande avec Valérie Trierweiler.

"Rebs", proche de François Hollande

Le sénateur-maire de Dijon François Rebsamen, lui, poids lourd du Parti socialiste très proche de François Hollande, entre pour la première fois à 62 ans dans un gouvernement au poste de ministre du Travail, de l'Emploi, et du Dialogue social.

"Rebs" comme il est surnommé, avait déjà caressé l'espoir de devenir ministre dès l'arrivée à la présidence de son ami François Hollande, en mai 2012, ne cachant pas sa préférence pour l'Intérieur. En bon soldat, il s'était alors résigné au choix politique du président de lui préférer Manuel Valls.

Au final, il y a peu de nouveaux entrants dans ce premier gouvernement Manuel Valls. Mais des secrétaires d'Etat doivent être nommés, la semaine prochaine.

Hélène Favier