BFMTV

François de Rugy annonce qu'un référendum sur le climat serait "tout à fait possible" au printemps 2020

Invité de BFMTV et RMC ce mardi, le ministre de la Transition écologique et solidaire a annoncé que le gouvernement s'appuierait sur les travaux des citoyens tirés au sort.

Y aura-t-il, contrairement à ce qu'a laissé entendre Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse à l'Élysée, un référendum dans l'année qui vient? Invité de notre antenne ce mardi matin, le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, a annoncé qu'une grande loi sur l'environnement pourrait être soumise à la procédure de l'article 11 de la Constitution d'ici "le printemps 2020". "C'est tout à fait possible", a-t-il entamé.

L'idée serait de se baser sur les travaux des 150 citoyens "tirés au sort" pour rejoindre le Conseil économique, social et environnemental, qui vont, dit le ministre, "rédiger cette loi de programmation pour le climat". "Elle pourrait être soumise au référendum pour que les Français, dans leur ensemble", puissent prendre position sur la transition énergétique.

"C'est l'affaire de tous, la question du climat, ce n'est pas simplement l'affaire de l'État ou des collectivités locales", a-t-il martelé. "Moi je pense que la meilleure voie pour entraîner tout le monde, ce serait le référendum (...) sur le contenu de cette loi."

Mesures précises

François de Rugy a tenu à préciser qu'il s'agirait d'un référendum sur des mesures précises, pas sur "est-ce que vous êtes pour qu'on fasse la guerre à l'effet de serre". Et d'ajouter que cet événement démocratique pourrait avoir lieu dans "moins d'un an".

"Nous considérons que cette assemblée citoyenne va travailler pendant six mois, jusqu'à la fin de cette année, elle sera installée en juin. (...) Ensuite, on pourrait faire cela au printemps 2020."
Jules Pecnard