BFMTV
Gouvernement

"Femmes pénalisées", modèle suédois, obstruction... Les 5 moments forts du débat sur les retraites

Olivier Véran, Jordan Bardella et Mathilde Panot le 24 janvier 2023

Olivier Véran, Jordan Bardella et Mathilde Panot le 24 janvier 2023 - BFMTV

Financement de la réforme, recul de l'âge de départ... Olivier Véran, Mathilde Panot et Jordan Bardella ont croisé le fer ce mardi soir sur le recul de l'âge de départ à la retraite.

Le gouvernement s'attelle à défendre sa réforme des retraites, après une journée de mobilisation jugée réussie en fin de semaine dernière. Les oppositions sont vent debout contre la retraite à 64 ans. Olivier Véran, Mathilde Panot et Jordan Bardella se sont affrontés ce mardi soir sur BFMTV.

• Véran ne "considère pas que les femmes seront pénalisées"

Le ministre des Relations avec le Parlement, Franck Riester, a avancé lundi soir que les femmes seraient "un peu pénalisées" par le report de l'âge légal, qui passera à 64 ans en 2030. Pour défendre la réforme, Élisabeth Borne a dénoncé lors des questions au gouvernement "un faux procès".

"Je ne considère pas que les femmes seront pénalisées" par le recul de l'âge de départ a avancé Olivier Véran, le porte-parole du gouvernement ce mardi soir sur BFMTV.

• Véran conteste la comparaison entre la réforme des retraites et le système suédois

Il y a quelques jours, l’homme qui a porté la réforme suédoise repoussant l’âge pivot de départ à la retraite à 65 ans conseillait à Emmanuel Macron de "ne pas recopier ce modèle". En Suède, selon une étude de la caisse des pensions, 72% des hommes et 92% des femmes à la retraite ont connu une baisse de leur pouvoir d’achat et de leur pension.

"Entre la Suède et la France, c'est deux mondes en matière de retraite. Ça n'a strictement rien à voir", a avancé le porte-parole du gouvernement, citant "un système par points" et une "grosse part de capitalisation" chez nos voisins.

• Panot veut aller "chercher dans les bonnes poches" de l'argent pour les retraites

La présidente du groupe LFI à l'Assemblée nationale et le porte-parole du gouvernement ont débattu sur le financement des pensions de retraite en France. "Je considère que 12 milliards de déficit par an c'est irresponsable, vous considérez que ce n'est pas un problème, mais l'argent n'est pas magique", a déclaré Olivier Véran.

"L'argent n'est pas magique, il est à chercher dans les bonnes poches", lui a répondu Mathilde Panot.

• Bardella appelle à "relancer la natalité"

Le président du Rassemblement national appelle à "relancer et soutenir la natalité" en France afin d'augmenter le nombre de cotisants par rapport au nombre de retraités.

"La France n'a jamais été aussi peuplée et elle n'a jamais fait aussi peu de bébés. Les bébés de 2023 sont les cotisants de 2043", a déclaré Jordan Bardella sur notre antenne.

Avec 723.000 naissances recensées en 2022, la natalité en France n'a jamais été aussi basse depuis 1946.

• Panot fera "obstruction" à la réforme avec "des milliers d'amendements"

Mathilde Panot et les députés de son groupe feront "obstruction" à la réforme des retraites qui sera discutée pendant une dizaine de jours à l'Assemblée nationale.

"Nous comptons déposer des milliers d'amendements et je vous annonce que nous allons en retirer et en déposer pour pouvoir discuter", a avancé l'élue du Val-de-Marne.
Marie-Pierre Bourgeois