BFMTV

Daniel Cohn-Bendit contacté par hasard pour participer à la Convention citoyenne sur le climat

Daniel Cohn-Bendit au Festival de Cannes, le 16 mai 2018

Daniel Cohn-Bendit au Festival de Cannes, le 16 mai 2018 - Anne-Christine POUJOULAT / AFP

250.000 numéros de téléphone ont été sélectionnés de manière aléatoire, afin de choisir 150 personnes qui élaboreront pendant trois mois des propositions pour lutter contre le réchauffement climatique.

En réponse au mouvement des gilets jaunes et face à la crise écologique qui secoue la planète, Emmanuel Macron a annoncé en avril dernier la mise sur pied d'une Convention citoyenne pour le climat, destinée à formuler des propositions pour lutter contre le réchauffement climatique. Démarche inédite pour cette consultation: 150 Français issus de la société civile sont sélectionnés au hasard pour participer aux discussions. 

Alors que le tirage au sort a été lancé le 26 août, Daniel Cohn-Bendit raconte à L'Obs avoir été contacté de manière aléatoire par l'opérateur chargé de la sélection. Drôle de hasard quand on sait que 250.000 numéros ont été tirés au sort, parmi lesquels 150 seront finalement choisis en fonction d'une série de critères destinés à représenter au mieux la population française (sexe, classe d'âge, niveau de diplôme...).

"Le jeune homme qui m’a appelé ne savait pas du tout qui j’étais!", assure l'ancien député européen.

Offre refusée

Avant que toute polémique n'éclate, Daniel Cohn-Bendit, qui a soutenu la candidature d'Emmanuel Macron à la présidentielle et qui était pressenti pour succéder à Nicolas Hulot au ministère de l'Ecologie, assure qu'il a décliné l'offre, invoquant le tournage d'un documentaire.

Le tirage au sort des 150 Français qui participeront à la Convention citoyenne pour le climat s'achèvera à la fin du mois de septembre, avant une première réunion de travail début octobre. Les heureux élus participeront au total à six week-ends de trois jours de discussions et devront délivrer leurs propositions lors d'une journée bilan qui sera organisée fin janvier.

Mélanie Rostagnat