BFMTV

Costa Concordia: Royal se fait bâcher par un ministre italien

Ségolène Royal lors d'une conférence de presse sur le climat, le 14 avril à Paris.

Ségolène Royal lors d'une conférence de presse sur le climat, le 14 avril à Paris. - -

Ségolène Royal s'était inquiétée des risques de contamination lors du transfert du Costa Concordia. Un ministre italien a réagi, expliquant qu'il n'appréciait pas le "ton" de la ministre de l’Environnement française.

Le ministre italien de l'Environnement a sèchement répondu à son homologue français, Ségolène Royal, qui s'est inquiétée des risques de contamination liés à l'opération de renflouement du paquebot Concordia et son transfert à Gênes. 

"Je n'accepte pas que quiconque me rappelle à mes devoirs concernant le contrôle de nos mers, car c'est notre première préoccupation", affirme le ministre Gian Luca Galletti, dans un entretien avec le quotidien La Stampa, publié vendredi.

Un 'timing' mal choisi

"Je trouve anormal le 'timing', le ton et les modalités de la demande de Madame Royal", ajoute le ministre italien.

Ségolène Royal a rencontré mercredi à Milan, à sa demande, Gian Luca Galetti à qui elle fait part de sa préoccupation quant au transfert vers Gênes du paquebot Concordia, dont le naufrage en janvier 2012 sur l'île toscane de Giglio, avait fait 32 morts. Ce dernier voyage, long de 280 km, doit conduire le navire non loin du cap Corse, mais dans les eaux internationales, avant son démantèlement à Gênes.

Jé. M. avec AFP