BFMTV

François Fillon confie à Gala qu'il était un rebelle au collège 

-

- - Capture - Youtube

Difficile d'associer François Fillon et rébellion. Et pourtant, l'ancien Premier ministre admet que dans sa jeunesse, il a fait quelques bêtises.

François Fillon n'aime pas la politique spectacle, mais n'hésite pas à se livrer à Gala. Le magazine publie une longue interview de l'ancien Premier ministre dans laquelle il dévoile quelques anecdotes surprenantes sur sa jeunesse. 

On y apprend que François Fillon n'a pas toujours été l'homme à l'image si sérieuse que l'on connaît. Il a été rebelle. Au moins deux fois, à en croire les anecdotes glanées par le magazine. Ainsi, le candidat à la primaire de la droite et du centre raconte avoir "lancé une ampoule lacrymogène pendant une heure d’étude surveillée juste pour le plaisir de chahuter" alors qu'il était au collège. Il se décrit lui-même comme un "élève assez dissipé" qui "s'ennuyait en classe".

Mai 68 et l'opposition au père

Comme si une bêtise ne suffisait pas, François Fillon raconte également "avoir fait le mur avec toute [sa] classe pour aller voir ce qui se passait de plus près" lors des événements de mai 68. Tout en ajoutant, pour rassurer son camp, que cette escapade "n'avait rien de politique". Si François Fillon se souvient que sa mère couvrait "toutes [ses] frasques", il se rappelle que tel n'était pas le cas de son père.

"Comme j'étais assez insolent, nous avions des discussions animées à table. Elle me comprenait et prenait généralement parti contre mon père". 

Paul Aveline