BFMTV

Mélenchon: "ce que représente Chavez ne meurt jamais"

Jean-Luc Mélenchon a rendu hommage à Hugo CHavez lors d'une conférence de presse mercredi 6 mars à Paris.

Jean-Luc Mélenchon a rendu hommage à Hugo CHavez lors d'une conférence de presse mercredi 6 mars à Paris. - -

Le président du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon s'est dit en deuil, et a rejeté les critiques contre Hugo Chavez, mort mardi au Venezuela.

La voix est sombre, et le visage fermé. Lors d'une conférence de presse mercredi, le leader du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon s'est dit "en deuil" après la mort du président vénézuélien Hugo Chavez.

Jean-Luc Mélenchon, visiblement ému, n'a pas caché sa colère contre "les commentaires haineux et vulgaires que nous voyons se multiplier dans les médias européens. J’appelle à ce qu’on observe au moins 24h de trève dans la haine chaviste, anti-pauvres et anit-révolutionnaires qui sévit sur les ondes et dans toute l’Europe", a-t-il affirmé.

Des rassemblements en hommage

"Hugo Chavez a ouvert un nouveau cycle, celui de la victoire des révolutions populaires. Au Venezuela, contrairement à la France, l’Italie, on a fait reculer la pauvreté d’une manière spectaculaire. On a éradiqué l’illetrisme, on a multiplié par trois le nombre d’étudiants. Certains en France pourraient s'en inspirer", a poursuivi Jean-Luc Mélenchon, qui a effectué plusieurs voyages au Venezuéla.

Le président du Front de gauche a par ailleurs signalé des rassemblements ce mercredi en hommage à Hugo Chavez, "à Paris, Marseille, Toulouse et Lyon, et sans doute dans d'autres villes".


A LIRE AUSSI:

>> Mort de Chavez: ses alliés rivalisent de superlatifs

>> PORTRAIT - Hugo Chavez, président exubérant et orateur inlassable

>> Entre pétrôle et corruption: l'économie selon Chavez

A.K.