BFMTV

Jean-Luc Mélenchon sur le voile: "Jean-Michel Blanquer doit se taire"

Interrogé sur la question du voile islamique porté dans le cadre des sorties scolaires, le leader de La France insoumise a vivement tancé le ministre de l'Éducation nationale, qui estime que le port du voile, en soi, n'est "pas souhaitable" dans la société française.

C'est un sujet qui, posé sous d'autres formes, a jadis divisé La France insoumise. Invité ce mercredi de BFMTV, Jean-Luc Mélenchon a longuement été interrogé sur la question du voile islamique et la polémique qui en a jailli ces dernières semaines.

Refusant de pointer du doigt spécifiquement les listes communautaires musulmanes, présentes aux élections européennes et aux prochaines municipales, le chef de file de La France insoumise a exprimé le souhait - comme il l'a déjà fait en d'autres circonstances - que la religion ne soit plus un sujet aussi omniprésent. 

"Tout ça est absurde!"

Jean-Luc Mélenchon s'est par ailleurs inscrit en faux contre les propos de Jean-Michel Blanquer, qui déclarait récemment que, s'il n'y avait pas à interdire aux mères accompagnant leurs enfants lors de sorties scolaires de porter le voile, celui-ci n'était "pas souhaitable" dans notre société: 

"Blanquer il doit se taire, parce que ce n'est pas à lui de dire ce qui est souhaitable ou pas dans les comportements qui sont licites. (...) C'est un projet de société de dire au gosse, 'ta maman on n'en veut pas parce qu'elle a un voile sur la tête'? (...) Alors on va faire comme ça, on va retirer toutes les kippas, c'est ce que propose Mme Le Pen, on va retirer les croix, on va tirer sur les cheveux des femmes juives pour voir si (...) c'est pas une perruque... Enfin, tout ça est absurde!"

D'après l'ancien sénateur socialiste, "99,99% des musulmans demandent qu'on leur foute la paix". "On a des illuminés, des violents là-dedans, comme il y en a un peu partout. (...) Ceux-là, il faut les extraire, les empêcher de nuire", a-t-il conclu sur le sujet.

Jules Pecnard