BFMTV

RN: Louis Aliot plaide pour une "union des souverainistes" au Parlement européen

Le député RN Louis Aliot espère que les partis souverainistes européens se rassembleront au sein d'un seul groupe, leur permettant de peser davantage sur les décisions de l'Union.

Au lendemain des élections européennes, Louis Aliot s'est félicité sur notre antenne du score réalisé par le Rassemblement national et sa tête de liste Jordan Bardella, qualifié selon lui de véritable "révélation". Saluant "un renouveau" pour le parti de Marine Le Pen, le député des Pyrénées-Orientales a appelé à une "union des souverainistes" au Parlement européen, pour pouvoir "influencer la politique de l'Union".

"Ce serait énorme"

Actuellement membre du groupe Europe des Nations et des Libertés (ENL) aux côtés de la Ligue du ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini, Louis Aliot attend beaucoup des négociations qui vont s'ouvrir entre les chefs de parti "pour discuter de la composition du groupe".

"L'ensemble des souverainistes, s'ils étaient capables de s'unir, constitueraient le second groupe du Parlement européen", affirme l'ancien n°2 du FN, citant une analyse de l'Agence France Presse.

"Ce serait évidemment énorme", reconnaît-il, tout en avouant ne pas savoir si une entente entre les leaders des différents groupes eurosceptiques, europhobes et d'extrême-droite européens sera possible. Pour l'heure, le parti conservateur polonais parti Droit et Justice (PiS) a réaffirmé son refus de collaborer avec le Rassemblement national tout en ouvrant la porte à la Ligue italienne et au parti espagnol Vox.

"Si il y a l'occasion historique d'être le second ou le troisième groupe au Parlement, il faut saisir cette chance", estime Louis Aliot qui appelle à "jouer l'union des souverainistes", ce qui impliquerait pour le Rassemblement national de "ne pas prétendre à une trop grande place au sein de ce groupe".
Mélanie Rostagnat