BFMTV

Marine Le Pen veut dissoudre "tous les groupes violents"

Marine Le Pen, invité de BFM politique dimanche 9 juin 2013.

Marine Le Pen, invité de BFM politique dimanche 9 juin 2013. - -

Interrogée sur le groupuscule d'extrême droite Jeunesses nationalistes révolutionnaires, Marine Le Pen a affirmé qu'elle était pour la dissolution de "tous les groupes violents", de gauche et de droite. Elle a également ajouté avoir "toujours eu des problèmes avec les skins".

Interrogée sur la possible dissolution du groupuscule d'extrême droite Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR), Marine Le Pen, la présidente du Front national, a affirmé qu'elle était pour la dissolution de "tous les groupes violents", de gauche... comme de droite.

"Il existe en France des groupes qui prônent la violence, dont l'activité politique passe par la violence, qui réclame de leurs membres d'agir par la violence... Ces groupes-là doivent faire l'objet d'une procédure de dissolution", a expliqué Marine Le Pen sur BFMTV ce dimanche, qui a ensuite précisé qu'elle faisait allusion au groupes d'extrême gauche, mais aussi à ceux d'extrême droite.

"Nous avons toujours eu des problèmes avec les skins"

La présidente du FN a ensuite affirmé qu'elle avait rencontré Serge Ayoub, le leader des JNR, juste "une fois", et qu'elle avait bien dîné avec lui en 2010.

Marine Le Pen a ensuite ajouté qu'elle n'avait "pas grand-chose" à voir avec lui et qu'ils n'avaient "rien à faire ensemble". "Nous avons toujours eu des problèmes avec les Skins", a-t-elle lancé.

La présidente du FN avait déclaré jeudi dernier que le FN n'avait "aucun lien" avec les groupuscules extrémistes type JNR.

À LIRE AUSSI:

>> Mélenchon accuse Le Pen de mentir: "le FN a bien un lien avec les extrémistes"

>> Agression d'un militant d'extrême gauche: Marine Le Pen récuse tout lien avec le FN

V. G. et T. D.