BFMTV

Commémoration de l'appel du 18 juin 1940: la venue de Marine Le Pen fait polémique sur l'île de Sein

Visite de Marine Le Pen dans un commissariat de Villeneuve-la-Garenne, le 12 juin 2020

Visite de Marine Le Pen dans un commissariat de Villeneuve-la-Garenne, le 12 juin 2020 - ALAIN JOCARD / AFP

Marine Le Pen a prévu de se rendre sur l'Île de Sein, en compagnie d'autres parlementaires, jeudi à l'occasion du 80e anniversaire de l'appel du Général de Gaulle.

Il juge cette décision "incompréhensible". Gilles Pennelle, le président du groupe RN au conseil régional de Bretagne, a publié samedi un communiqué en réaction à l'éventuelle annulation des cérémonies officielles du 18 juin qui devaient se tenir jeudi sur l'île de Sein. Une décision que pourrait officialiser d'après lui la préfecture du Finistère "au prétexte que Marine Le Pen voulait y participer".

"C'est incompréhensible et extrêmement regrettable", estime Gilles Pennelle, "d'autant plus que Marine Le Pen n'a jamais eu l'intention de participer à ces cérémonies officielles mais souhaite rendre, de son côté, un hommage aux marins sénans".

Une visite qualifiée de "provocation"

Marine Le Pen doit se rendre jeudi, en compagnie d'autres parlementaires, devant le monument érigé en hommage aux 128 résistants de l'île de Sein qui avaient rejoint en 1940 l'appel du Général de Gaulle. Mais sa venue a suscité de vives réactions dans la région.

"La plupart de la population de l’île ne souhaite pas la voir, est hostile à sa venue, et réfléchit à ce qui pourrait être fait pour l’empêcher de venir ici", a expliqué à Ouest France le maire de la commune, Didier Fouquet. 

La fédération locale du Parti communiste français a quant à elle appelé les habitants à "s’unir et se mobiliser contre cette provocation" en se rassemblant dès 8h devant l'embarcadère d'Audierne, "pour montrer à la présidente du Rassemblement national qu’elle n’est pas la bienvenue".

"Aller déposer une gerbe, c’est son droit en tant que députée de la Nation. Mais les autres ont aussi le droit de dire qu’ils ne sont pas d’accord avec ça. Je ne souhaite pas un blocage de l’embarcadère mais une manifestation pacifique de gens qui expriment leur désaccord ne me choquerait pas", a déclaré au Télégramme le maire de la commune Sainte-Evette, où se trouve l'embarcadère pour rejoindre l'île de Sein.

Alors que la préfecture doit annoncer ce lundi une éventuelle relocalisation des cérémonies qui pourraient se tenir à la pointe de Pen-Hir, dans la presqu’île de Crozon, la présidente du Rassemblent national se rendra "comme prévu" sur l'île de Sein jeudi matin, assure Gilles Pennelle.

Mélanie Rostagnat