BFMTV

Experts, infographies: Édouard Philippe dans un exercice inédit de pédagogie

Edouard Philippe en conférence de presse le 28 mars 2020

Edouard Philippe en conférence de presse le 28 mars 2020 - Geoffroy Van der Hasselt - AFP

Accompagné d'Olivier Véran, le Premier ministre donnait une conférence de presse ce samedi pour faire le point sur la situation du coronavirus dans le pays. Experts et tableaux à l'appui, le gouvernement s'est montré très pédagogue.

La conférence de presse a duré presque deux heures. En compagnie du ministre de la Santé, Olivier Véran, et d'une série d'experts, le Premier ministre a fait un point détaillé sur la situation de la pandémie de coronavirus dans le pays.

"Un exercice réussi de clarté pédagogique", d'après l'éditorialiste Christophe Barbier, qui a salué la transparence du gouvernement. "Même s'il a des questions qui restent en suspens comme toujours", a-t-il ajouté. 

Une configuration inédite

En chef d'orchestre, le Premier ministre a passé la parole au ministre de la Santé et aux différents experts et expertes qui se sont succédé: Karine Lacombe, cheffe du service des maladies infectieuses de l'hôpital Saint-Antoine, Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé mais aussi Arnaud Fontanet de l'Institut Pasteur. Un exercice inédit. 

Les ministres et spécialistes se sont appuyés sur des infographies, dans un effort évident de vulgarisation. "Même si ça avait côté un peu le Covid pour les nuls, c'est très utile", affirme Christophe Barbier.

"La pédagogie avait été un peu sous-traitée au directeur général de la Santé, là le Premier ministre l’a reprise en main en s’appuyant sur les savants sans pour autant donner l’impression de se défausser", analyse encore l'éditorialiste. "Le Premier ministre a assumé toute une gamme de décisions, il a fait un état des lieux, il est allé le plus loin possible dans la perspective", énumère-t-il. 

Sur la forme, le discours a séduit. Y compris dans l'opposition. Jean-Luc Mélenchon, chef de file de la France Insoumise, a remarqué "l'effort d'information du Premier ministre". Il salue sur son compte Twitter cet exercice "moins orienté vers le spectacle que la communication du Président", tout en rappelant cependant que "la réflexion critique doit s'exercer".

Le gouvernement a tenté de reprendre la main alors qu'il est de plus en plus critiqué pour sa gestion de la crise sanitaire. Edouard Philippe en a d'ailleurs profité pour adresser ces critiques dès le début de son intervention. "Certains se paient le luxe d'ouvrir des polémiques", a-t-il affirmé, avant de justifier les décisions du gouvernement. Il a notamment assuré qu'il n'y avait pas eu "de retard sur la prise de décision s'agissant du confinement". 

Camille Sarazin