BFMTV

Escalade entre l'exécutif et le Sénat:  Mélenchon déplore "du jamais vu"

Jean-Luc Mélenchon sur les bancs de l'Assemblée nationale, le 12 septembre.

Jean-Luc Mélenchon sur les bancs de l'Assemblée nationale, le 12 septembre. - Eric FEFERBERG / AFP

Le chef des Insoumis s'est dit outré ce vendredi par l'escalade de tensions entre Emmanuel Macron et le Sénat au sujet de la convocation d'Alexandre Benalla devant la Commission d'enquête sénatoriale

Jean-Luc Mélenchon, chef de file de La France Insoumise, s'est dit scandalisé par les propos de Christophe Castaner ce vendredi. Dans une publication postée sur son compte Facebook, il déplore l'"escalade sans précédent" entre le Sénat et l'exécutif.

"Le bras de fer de Macron, Castaner et Benalla avec le Sénat est du jamais vu. Il marque désormais une escalade sans précédent avec l'accusation de Castaner selon laquelle le Sénat chercherait la destitution du président de la République. En exportant sa crise d'autorité, l'exécutif l'amplifie et déstabilise les institutions. Gare aux chutes imprévisibles!"

Alexandre Benalla "étudie les recours possibles"

Depuis le début de la semaine, l'exécutif multiplie les avertissements à l'encontre de la commission des Lois du Sénat.

Lors d'une conférence de presse à Paris ce vendredi, Christophe Castaner, secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, a lancé: "Si certains pensent qu'ils peuvent s'arroger un pouvoir de destitution du président de la République, ils sont eux-mêmes des menaces pour la République".

L'avocat d'Alexandre Benalla, Laurent-Franck Lienard, a dit vendredi sur BFMTV étudier "les recours possibles" et "les contestations" envisageables contre la commission. L'affrontement ne fait que commencer
Jeanne Bulant