BFMTV

Mariage homo : Hollande reconnaît "la liberté de conscience" des maires

-

- - -

Au congrès de l'Association des maires de France, François Hollande a reconnu la liberté de conscience des maires face au mariage pour tous.

Présent au congrès de l'Association des maires de France, François Hollande y a reconnu la "liberté de conscience des maires" face au mariage pour tous. Certains élus refusent de célébrer des mariages entre personnes du même sexe si la loi le prévoyant est votée.

>> Ces maires qui refusent le mariage homo 

Devant le congrès des maires, François Hollande a rappelé que "les maires sont des représentants de l'Etat". "Ils auront, si la loi est votée, à la faire appliquer", mais "la loi s'applique pour tous dans le respect de la liberté de conscience", a-t-il dit, précisant que "les possibilités de délégations (d'un maire à ses adjoints) existent et peuvent être élargies".

C'est la première fois que François Hollande évoque cette modalité de délégation élargie pour les maires, s'agissant de cet engagement de campagne contre lequel plus de 100.000 personnes ont manifesté samedi dans toute la France.

Manifestation le 16 décembre

L'association Inter-LGBT (lesbienne, gay, bi et trans) s'est étonnée des propos de François Hollande. "C'est une expression inattendue", a réagi Nicolas Gougain, porte-parole de l'Inter-LGBT. "Je ne comprends pas comment on pourrait justifier qu'une loi ne s'applique pas de la même manière partout sur le territoire de la République", a-t-il ajouté.

Nicolas Gougain a demandé "que la majorité soit ferme et claire", et précisé que le 16 décembre l'Inter-LGBT appelait justement à manifester pour rappeler au gouvernement "son engagement" en faveur de "l'égalité des droits".

A.K. avec AFP