BFMTV

Macron confirme le service national universel lors de ses vœux aux armées

Lors de ses premiers vœux aux forces armées, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place du service national universel, ainsi qu'une augmentation du budget de la Défense pour le porter à 34,2 milliards d'euros d'ici à 2025.

Le chef de l'État a présenté ce vendredi ses vœux aux forces armées, s'exprimant face à 1500 militaires à la base navale Toulon, à bord du navire Dixmude. Emmanuel Macron a annoncé lors de ce discours que la loi de programmation militaire serait prochainement présentée aux armées, prévoyant une "modernisation" de la dissuasion nucléaire, mais également de certains matériels de l'armée.

Le service national universel verra le jour

Le service national universel, promesse de campagne d'Emmanuel Macron, "sera mené à son terme", a également annoncé le chef des armées. 

"Je veux rassurer chacun, il sera mené à son terme, il entrera à bon port, il sera conduit par l'ensemble des ministères concernés, et pas simplement par le ministère des Armées, il aura un financement ad hoc, qui ne viendra en rien impacter la loi de programmation militaire" 2019-2025 qui doit être prochainement présentée, a-t-il déclaré.

Emmanuel Macron a également annoncé que le "renseignement (serait) un volet important de la programmation militaire". "Défendre notre territoire c'est parfois lutter contre les terroristes qui fomentent des attentats à plusieurs milliers de kilomètres d'ici", a précisé le président.

"Nous sommes entrés dans une aire de grande turbulence", a indiqué le président. "L'organisation de Daesh au Levant est presque totalement défaite", a-t-il précisé, prévoyant une "victoire dans les prochaines semaines". 

Le budget de la Défense revu à la hausse

Le président a également annoncé une augmentation du budget de la Défense, décrivant "un effort budgétaire inédit", pour porter le budget de la Défense à 2% du PIB d'ici à 2025. Le président a confirmé que le budget de la Défense était augmenté de 1,8 milliard d'euros en 2018 pour le porter à 34,2 milliards.

"J'assume devant la nation mes choix de vous donner ces budgets, mais ils traduiront par ailleurs une réduction d'autres politiques publiques. Je vous donne donc des moyens mais en même temps, ce sera pour vous plus de responsabilité", a prévenu Emmanuel Macron. 

Cette augmentation de budget sera également utilisée pour accélérer le renouvellement du matériel militaire. 

S.Z avec AFP