BFMTV

Léa Salamé face à François Hollande: "C’est une plaisanterie ?"

François Hollande a été interpellé à plusieurs reprises par Léa Salamé lors de l'émission "Dialogues Citoyens".

François Hollande a été interpellé à plusieurs reprises par Léa Salamé lors de l'émission "Dialogues Citoyens". - Montage BFMTV.com

Lors de l'émission Dialogues Citoyens, la chroniqueuse a poussé à plusieurs reprises le chef de l'Etat dans ses retranchements.

Léa Salamé n’a pas ménagé François Hollande jeudi soir lors de son émission Dialogues Citoyens. La chroniqueuse d’On n’est pas couché, préférée à Nathalie Saint-Cricq pour intervenir face au chef de l’Etat et quatre citoyens sur le plateau, s’est montrée incisive voire agressive.

C’est lorsqu’elle a choisi d’interroger François Hollande sur l’attitude de Manuel Valls vis-à-vis d’Angela Merkel sur la question des réfugiés que le ton est monté. "L’Europe ne peut pas accueillir davantage de réfugiés", avait dit le Premier ministre à Munich, alors que la chancelière allemande a fait le choix d’ouvrir les frontières de son pays.

"Léa Salamé, j'ai eu 20 ans moi aussi"

"Vous imaginez qu’un ministre allemand vienne en France critiquer votre politique?" a d'abord lancé Léa Salamé. Face à elle, François Hollande a rétorqué: "Sur les migrants, avec madame Merkel, nous avons une position identique". "C’est une plaisanterie?", s’est étranglé Léa Salamé. "Je ne parle pas qu’il faille plaisanter sur ce sujet", a répondu laconiquement François Hollande.

Ce n'est pas la seule passe d'armes entre le chef de l'Etat et la chroniqueuse. Interrogé sur la mobilisation des jeunes contre la loi El Khomri et du mouvement Nuit Debout, François Hollande a répondu en s'adressant directement à la chroniqueuse: "Léa Salamé, je vais vous faire une confidence, j'ai eu vingt ans et je me suis aussi mis dans le mouvement parce qu'il y avait des injustices, parce que je pensais que le monde n'allait pas comme il devait aller. Je trouve légitime que la jeunesse veuille s'exprimer."

A.K.