BFMTV

Le blocage des raffineries est "fondé sur une stratégie portée par une minorité", selon François Hollande

Le chef de l'Etat François Hollande, dimanche 29 novembre 2015 à Bruxelles.

Le chef de l'Etat François Hollande, dimanche 29 novembre 2015 à Bruxelles. - Thierry Charlier - AFP

Le blocage des raffineries en France, dénoncé par Manuel Valls, n'en est pas moins épargné par François Hollande. Invité de France Culture pour y évoquer sa vision de l'Histoire, le chef de l'Etat a également parlé de la situation sociale agitée en France.

"Ce n'est pas du tout mai 68. Là, c'est un conflit traditionnel (...). Cela ne veut pas dire négliger ce qui se passe ou considérer que cela ne mérite pas une forme de respect par rapport à ceux qui ont des revendications légitimes. Mais cela ne me conduit pas non plus à accepter un blocage fondé sur une stratégie portée par une minorité", estime le Président. "La connaissance de l'Histoire permet de le comprendre".

"Aujourd'hui je suis dans l'histoire", a encore affirmé François Hollande, affirmant que le "rôle d'un chef de l'Etat, c'est à un moment de saisir l'inattendu" pour être capable d'être "efficace".

A. K.