BFMTV

François Hollande de nouveau actif sur les réseaux sociaux

Le père Georges, souriant et rasé, a été accueilli mercredi matin par le président François Hollande.

Le père Georges, souriant et rasé, a été accueilli mercredi matin par le président François Hollande. - -

François Hollande a réactivé mercredi ses comptes Twitter et Facebook avec un message concernant Georges Vandenbeusch, le prêtre libéré un mois et demi après son enlèvement au Cameroun.

Après un an et demi de silence sur Twitter, François Hollande formule son premier message de 140 signes au lendemain de ses vœux pour le réveillon du nouvel an. Le président de la République écrit "Joie d'accueillir le père Georges, rayonnant de générosité. Mais six compatriotes sont encore retenus en otage. Nous ne les oublions pas".

Joie d'accueillir le père Georges, rayonnant de générosité. Mais six compatriotes sont encore retenus en otage. Nous ne les oublions pas.
— François Hollande (@fhollande) 1 Janvier 2014

Ce compte est celui qu'il utilisait durant sa campagne présidentielle. Il avait changé son profil après son élection, le 6 mai 2012. Il a également réactivé son compte Facebook où il écrit exactement le même message en guise de statut.


Post by François Hollande.

Georges Vandenbeusch, le prêtre libéré un mois et demi après son enlèvement au Cameroun par un groupe islamiste nigérian, est arrivé mercredi à Paris au terme d'une année 2013 tumultueuse pour les otages français dans le monde. L'ex-otage, souriant et rasé, a été accueilli par le président François Hollande, une dizaine de proches dont ses parents adoptifs et des membres du diocèse de Nanterre auquel il est rattaché.

Encore six otages français dans le monde

Après cette nouvelle libération, il reste six otages français dans le monde: Serge Lazarevic et Gilberto Rodrigues Leal, au Sahel, et quatre journalistes, Didier François, Edouard Elias, Nicolas Hénin et Pierre Torrès, enlevés en juin en Syrie.

Cette déclaration succède à un tweet du 18 mai 2012 où François Hollande relayait le compte de l'Elysée pour "suivre toutes les informations sur la Présidence de la République". De son côté, la première dame de France Valérie Trierweiler a profité de la nouvelle année pour soutenir la lutte contre l'enfance maltraitée et désigner cette cause comme la grande cause nationale de 2014.

L. B. avec AFP